blason de Brezal

La Grande Métairie de Brezal - Veuleury Vras

accueil
Les autres métairies de Brezal

Situation et étendue

carte

Ci-dessus carte IGN des environs de Pont-Christ, dont Veuleury Vras - aujourd'hui

Voici l'inventaire des parcelles tel qu'il apparaît dans le cadastre napoléonien de 1828, à Plouneventer, sections E et F. Le propriétaire est alors M. Dodin-Dubreuil :

E 710  Foennec prat ledan  Pré
E 711  Foennec prat ledanTaillis
 
F 190  Goarom an ero boulLande
F 191Streat an ero boul Pâture
F 192Parc ar roncet izella T.L.
F 193Parc ar roncet izella Lande
F 196Liors bras T.L.
F 197Coadic Lande
F 198Jardinou T.L.
F 199Coadic Pâture
F 200   Jardin bihan Courtil
F 201Liors moan T.L.
F 215Parc ar melchen   T.L.
F 216Parc ar vinogen T.L.
F 217Parc ar vinogen T.L.
F 220Parc bras T.L.
F 221Parc bras T.L.
F 222Parc bihan T.L.
F 223  Goarom Lande
F 225Goarom bihan Lande
F 226Parc bras Lande
F 227Goarom bras Lande
F 232Goarom ar quezec   Lande
F 235Parc an erbour Pâture
F 236Parc an erbour T.L.
F 237 Parc bihan T.L.
F 238Parc bras T.L.
 
F 514  Goarom Laou parc Lande
F 515Goarom Laou parc Lande
F 579Prat T.L.
F 580Sol de maison, bât. ruraux, aire et cour
F 580Maison
F 581Jardin bras Courtil

Les parcelles n° 515 à 581 sont situées près des bâtiments de la ferme, tandis que les parcelles n° 190 à 238 se trouve de l'autre côté du chemin de Brezalou et vers le nord. Les parcelles de Prat Ledan (section E) sont assez loin des bâtiments de la ferme puisqu'ils se trouvent, au nord, au-delà de l'actuelle voie expresse.

Quelques dizaines d'années plus tard, son étendue est définie de nouveau dans l'acte de donation-partage par la veuve de Guillaume Le Roux en 1881, à l'article 15.

Art. 15 - La grande métairie de Brezal en la commune de Plouneventer, portant au cadastre section E, les n° 710 et 711 et section F, les n° 190, 191, 192, 194 à 201, 211 à 217, 220 à 223, 225 à 227, 232, 235 à 238, 514, 515, 519 et 581, pour une contenance de 22 ha 49 a 50 ca. Cette propriété est affermée par bail au 7/1/1872 au rapport de Cozanet, notaire à Landivisiau, prenant fin le 29/9/1884 aux époux Boulch et Péron, pour payer par an la somme de 1.000 francs et acquitter les impôts évalués 125 francs. Par ce même bail, il est affermé un portion de prairie moyennant le prix de 50 francs, plus les impôts évalués 6 francs. Ce qui donne un fermage total de 1.180 francs. Un nouveau bail des deux tiers de ladite métairie a été consenti aux époux Boulch par acte du 26/11/1879, Guirriec, notaire à Landivisiau, pour payer par an 850 francs. 1.180,00

On constate quelques modifications dans l'inventaire des parcelles. Ce qui n'est pas étonnant, des échanges entre métairies sont courants, au gré du propriétaire, et à la demande des exploitants.

Sous l'ancien régime, Veuleury Vras, la Grande Métairie de Brezal, était une possession des seigneurs de Brezal, dont le château était tout proche. Les propriétaires suivants seront ceux qui vont acquérir le château de Brezal, sauf les deux derniers propriétaires, la famille Gourlaouen puis Arnaud Lemoine. Car je suppose que la dernière famille exploitante a racheté une partie de ses terres à M. Huon de Penanster.

Les exploitants de la Grande Métairie de Brezal

1688
1744
Famille FilyPaul FILY, né vers 1649, décédé le 30 décembre 1732, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 83 ans).
Marié avec Marie LE BIHAN, née vers 1663, décédée le 28 septembre 1739, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 76 ans), dont
  • Marie FILY, née vers 1689, décédée le 11 février 1697, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 8 ans).
  • Guillaume FILY, né le 1er novembre 1696, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 13 janvier 1744, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 47 ans), ménager.
    Marié le 9 février 1728, Beuzit-Conogan, avec Isabelle DONVAL, née vers 1697, décédée le 7 juin 1747, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 50 ans), ménagère.
  • Alain FILY, né le 10 août 1700, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 19 septembre 1742, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 42 ans), fabrique de la trève de Pont-Christ en 1732 et 1733.
    Marié le 18 février 1727, Plouneventer, avec Marie SYMON, née le 22 mars 1699, St-Meen, décédée le 15 mai 1747, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 48 ans), ménagère, dont
    • Guillaume FILY, né le 31 décembre 1727, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 7 juillet 1744, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 16 ans), ménager.
    • Yves FILY, né le 4/6/1731, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 14/8/1731, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 2 mois).
    • Joseph Guillaume FILY, né le 8 février 1733, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ.
    • Herve FILY, né le 10 octobre 1735, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ.
    • François FILY, né le 21/5/1738, Veuleury Vras, baptisé Pont-Christ, décédé le 21/7/1738, Veuleury Vras, enterré Pont-Christ (à 2 mois).
    • Marie FILY, née le 1er juillet 1739, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ.
    • Catherine FILY, née le 13 décembre 1742, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ, décédée le 25 février 1743, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ à (à 2 mois).
  • Marie FILY, née le 17 mai 1703, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ.
    Mariée le 16 novembre 1733, Pont-Christ, avec François KERUZORE.
1744
1775
Famille MiossecLouis MIOSSEC, né le 13 mars 1708, Lez, Plouneventer, décédé le 27 janvier 1764, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 55 ans), fabrique de la trève de Pont-Christ en 1756 et 1757.
Marié le 13 octobre 1744, Plouneventer, avec Marie SYMON, née le 22 mars 1699, St-Meen, décédée le 15 mai 1747, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 48 ans), ménagère.
Marié le 29 octobre 1748, Lanneuffret, avec Marie MORRY, née le 16 janvier 1718, Kerarret, Lanneuffret, décédée le 8 juin 1775, Veuleury, enterrée à Pont-Christ (à 57 ans), dont
  • Rolland MIOSSEC, né le 7 octobre 1749, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 10 juillet 1788, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 38 ans).
    Marié le 12 septembre 1768, Plouneventer, avec Marguerite SYMON, née le 11 octobre 1749, Brezalou, Plouneventer, baptisée à Pont-Christ, décédée le 24 avril 1796, Plouneventer (à 46 ans), dont
    • Paul MIOSSEC, né le 25 janvier 1771, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 13 mai 1812, Veuleury Vras (à 41 ans).
      Marié le 30 juin 1797, Bodilis, avec Marie PARC, née le 17 novembre 1772, Bretiez, St-Servais, décédée le 16 septembre 1803, Veuleury Vras (à 30 ans), dont
      • Christophe MIOSSEC, né le 2 octobre 1799, Veuleury Vras.
      • Marguerite MIOSSEC, née le 3 août 1801, Veuleury Vras.
      Marié le 11 novembre 1804, St-Servais, avec Marie-Jeanne PRIGENT, décédée le 1er décembre 1837, Veuleury Vras dont
      • Alain MIOSSEC, né le 13 février 1806, Veuleury Vras.
      • Marie-Anne MIOSSEC, née le 29 mai 1807, Veuleury Vras.
      • Herve Marie MIOSSEC, né le 5 juin 1811, Veuleury Vras.
    • Christophe MIOSSEC, né le 2 juin 1773, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 14 janvier 1806, Veuleury Vras (à 32 ans).
    • Jean MIOSSEC, né le 14 mars 1776, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 31 mars 1776, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ.
    • Jean-Marie MIOSSEC, né le 25 avril 1778, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 3 mai 1778, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ.
    • François MIOSSEC, né le 8 octobre 1779, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 16 janvier 1780, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 3 mois).
    • Marie-Anne MIOSSEC, née le 2 mai 1781, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ, décédée le 6 décembre 1781, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 7 mois).
    • Marguerite MIOSSEC, née le 17 janvier 1784, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ.
  • François MIOSSEC, né le 21 novembre 1751, Veuleury Vras, Plouneventer, baptisé à Pont-Christ, décédé le 8 janvier 1752, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à un mois).
  • Marie MIOSSEC, née le 13 juin 1756, Veuleury Vras, Plouneventer, baptisée à Pont-Christ.
1775
1786
Jerôme Eleouet et Marie Cleguer Jérôme ELEOUET, né vers 1724, décédé le 30 juillet 1786, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ (à 62 ans), fabrique de la trève de Pont-Christ en 1780 et 1781.
Marié le 7 août 1764, Plouneventer, avec Marie MORRY, née le 16 janvier 1718, Kerarret, Lanneuffret, décédée le 8 juin 1775, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 57 ans).
Marié le 21 novembre 1775, Lanneuffret, avec Marie CLEGUER, décédée le 12 janvier 1831, La Martyre, dont
  • Marguerite ELEOUET, née le 16 janvier 1777, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ.
  • Paul ELEOUET, né le 12/3/1779, Veuleury Vras, baptisé à Pont-Christ, décédé le 14/3/1779, Veuleury Vras, enterré à Pont-Christ.
  • Marie Catherine ELEOUET, née le 17 janvier 1781, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ.
  • Marie ELEOUET, née le 19 août 1783, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ, décédée le 21 mai 1851, Pencran (à 67 ans).
    Mariée le 22 septembre 1803, Plouneventer, avec Marc ROLLAND, né le 15 novembre 1769, Creac'h-Avel, Bodilis, décédé le 17 février 1847, Pencran (à 77 ans), dont
    • Paul ROLLAND, né le 6 mars 1805, Plouneventer.
    • Yves ROLLAND, né le 14 août 1809, Veuleury Vras.
  • Anne Catherine ELEOUET, née le 20 avril 1786, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ, décédée le 22 mai 1789, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 3 ans).
1786
1821
Guillaume Parc et Marie Cleguer Guillaume PARC, né le 17/3/1757, Runpoulzic, Plouneventer, baptisé à Pont-Christ, décédé le 15/9/1821, Veuleury Vras (à 64 ans).
Marié le 21 novembre 1786, Plouneventer, avec Marie CLEGUER, décédée le 12 janvier 1831, La Martyre, dont
  • Marie Françoise PARC, née le 15 mai 1788, Veuleury Vras, baptisée à Pont-Christ, décédée le 11 juillet 1788, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à un mois).
  • Marie Anne PARC, née le 24 juillet 1789, Veuleury Vras, Plouneventer, baptisée à Pont-Christ, décédée le 19 janvier 1791, Veuleury Vras, enterrée à Pont-Christ (à 17 mois).
  • Marie PARC, née le 10 août 1794, Veuleury Vras, Plouneventer, décédée le 6 juillet 1795, Veuleury Vras (à 10 mois).
  • Catherine PARC, née le 25 décembre 1797, Veuleury Vras, décédée le 1er mai 1847, La Martyre (à 49 ans).
    Mariée le 29 juillet 1822, La Martyre, avec René MAZE, né vers 1793, Plouneventer, décédé le 17 mai 1856, Pennarun Huella, La Roche-Maurice (à 63 ans).
Selon Jean-Maurice Pouliquen, acquéreur du domaine de Brezal, la métairie était affermée, en 1810, à Guillaume Parc et Marie Cleguer, suivant bail du 9 nivose an 10, au rapport de Le Ferrec, notaire, pour en jouir pendant 9 années et payer par chacune 405 fr.
1821
1872
Famille Cessou - PouliquenNicolas CESSOU, né le 2 juillet 1767, Runpoulzic, baptisé à Pont-Christ, décédé le 6 mars 1842, Veuleury Vihan, mais domicilé à Veuleury Vras (à 74 ans).
Marié le 23 novembre 1790, St-Servais, avec Marie GUILLERM, née vers 1764, Plougar, décédée le 12 octobre 1828, Veuleury Vras (à 64 ans), dont
  • Catherine CESSOU, née le 5 juillet 1792, Penhoat, St-Servais, décédée le 2 septembre 1847, Veuleury Vras (à 55 ans).
  • Marie-Thérèse CESSOU, née le 23 février 1795, Penhoat, St-Servais, décédée le 10 février 1866, Veuleury Vras (à 70 ans).
  • François CESSOU, né le 18 décembre 1798, Penhoat, St-Servais, décédé le 28 janvier 1867, Veuleury Vras (à 68 ans).
    Marié le 7 février 1831, Plouneventer, avec Marie-Jeanne GUEVEL, née le 26 décembre 1802, Milin Huz, St-Servais, décédée le 10 mars 1843, Veuleury Vras (à 40 ans), dont
    • Marie Nicole CESSOU, née le 28 janvier 1832, Moulin de Brezal, Pont-Christ, décédée le 22 février 1907, St-Marc, Brest (à 75 ans).
      Mariée le 26 février 1851, Plouneventer, avec Yves POULIQUEN, décédé le 24 mai 1863, Veuleury Vras (à 46 ans), dont
      • Marie-Yvonne POULIQUEN, née le 28 avril 1852, Veuleury Vras, Plouneventer.
      • Françoise POULIQUEN, née le 13 août 1853, Veuleury Vras, Plouneventer.
      • Nicolas Marie POULIQUEN, né le 31 janvier 1856, Veuleury Vras, Plouneventer.
      • Joseph POULIQUEN, né le 24 février 1858, Veuleury Vras, décédé le 26 juin 1869, Veuleury Vras (à 11 ans).
      • Marie Jeanne POULIQUEN, née le 22 janvier 1861, Veuleury Vras.
    • Joseph CESSOU, né le 27 janvier 1834, Veuleury Vras, décédé le 9 mars 1843, Veuleury Vras (à 9 ans).
    • Guy CESSOU, né le 7 septembre 1835, Veuleury Vras.
    • Marie-Yvonne CESSOU, née le 5 juin 1838, Veuleury Vras.
  • Guy CESSOU, né le 18 février 1801, Penhoat, St-Servais, décédé le 5 mai 1867, Veuleury Vras (à 66 ans).
  • Yves CESSOU, né le 4 octobre 1804, Plouneventer, décédé le 31 mars 1814, Runpoulzic, Plouneventer (à 9 ans).
1872
Famille
Boulch
Cabon
Alain BOULCH, né le 16 avril 1832, Bodilis, décédé le 3 novembre 1900, Veuleury Vras (à 68 ans).
Marié le 21 février 1867, Plougourvest, avec Jeannette ABGRALL, née le 10 mars 1841, St-Servais, décédée le 10 mai 1898, Veuleury Vras (à 57 ans), dont
  • Marie-Anne BOULCH, née le 24 décembre 1867, Penvern, St-Servais, décédée le 9 décembre 1955, Landivisiau (à 87 ans).
    Mariée le 20 octobre 1893, Plouneventer, avec Yves Marie CABON, né le 19 décembre 1865, Moulin de Lansolot, Plouneventer, dont
    • Alain Marie CABON, né le 24 septembre 1894, Veuleury Vras, décédé le 2 décembre 1968, Landivisiau (à 74 ans).
    • Jeanne-Louise CABON, née le 9 avril 1898, Veuleury Vras, décédée le 26 juin 1987, Landivisiau (à 89 ans).
    • Jean-Pierre CABON, né le 6 décembre 1901, Landivisiau.
  • Marie-Yvonne BOULCH, née le 20 janvier 1869, Penvern, St-Servais.
  • Marie-Jeanne BOULCH, née le 10 mai 1870, Penvern, St-Servais, décédée le 7 juillet 1954, Landivisiau (à 84 ans).
  • Françoise Marie BOULCH, né le 28 septembre 1871, Penvern, St-Servais, décédé le 11 novembre 1871, Penvern, St-Servais (à un mois).
  • Marie-Anne BOULCH, née le 10 juin 1873, Penvern, St-Servais.
  • Marie-Angèle BOULCH, née le 28 janvier 1875, Penvern, St-Servais.
  • Annette BOULCH, née le 3 décembre 1876, Veuleury Vras.
  • Laurent Marie BOULCH, né le 14 décembre 1878, Veuleury Vras.
    Marié le 24 juin 1902, Plouneventer, avec Marie Renée LEOST, dont
    • Anne-Marie BOULCH, née le 4 mai 1903, Veuleury Vras, décédée le 22 février 1904, Veuleury Vras (à 9 mois).
    • Jeanne-Yvonne BOULCH, née le 2 octobre 1904, Veuleury Vras.
    • Marie-Emilienne BOULCH, née le 22 mai 1906, Veuleury Vras.
    • Jean-François BOULCH, né le 13 juillet 1910, Veuleury Vras.
  • Yves Marie BOULCH, né le 14 février 1881, Veuleury Vras, décédé le 3 mars 1881, Veuleury Vras.
Le bail du 7/1/1872 indique que les 2/3 de la ferme furent loués par Alain Boulch et Jeanne Abgrall, et l'autre 1/3 par François Péran et Catherine Yvinec. Le deuxième couple, qui exploitera les terres, ne résidera pas à Veuleury Vras, il restera habiter à Runpoulzic avant de déménager à Kerdanoc. Quelques années auparavant, ils exploitaient des terres de la ferme du manoir de Brezal.
19xx
Famille Guillerm GoulaouicFrançois Marie GUILLERM, né le 12 août 1871, Kerbignon, St-Servais, décédé le 6 mai 1946, Bodan, St-Urbain (à 74 ans).
Marié le 31 octobre 1903, Plouneventer, avec Anne CORRE, née le 1er septembre 1881, Plougourvest, décédée le 13 mars 1961, Veuleury Vras, Plouneventer (à 79 ans), dont
  • Elisa GUILLERM, née le 20 janvier 1906, Runpoulzic, Plouneventer, décédée le 22 février 1979, Veuleury Vras (à 73 ans).
    Mariée le 22 mai 1927, Ploudiry, avec Olivier GOULAOUIC, né le 2 novembre 1902, Salou Truezoc, Ploudiry, décédé le 28 septembre 1982, Veuleury Vras (à 79 ans).
Il paraît que Thivisiau Guillerm (1866-1936), époux de Céline Corre, et frère de François Marie Guillerm, travaillait aussi sur l'exploitation. Il s'occupait, notamment, de la prairie située entre l'Elorn et la route D712, juste en aval du pont de Pont-Christ.

Bail de la Grande Métairie de Brezal - 7/1/1872 (ADQ 4 E 101/55)

7 janvier 1872 - Devant Me Prosper Cozanet et son collègue, notaires à Landivisiau, arrondissement de Morlaix, Finistère, soussigné, a comparu
Monsieur Léon-Guillaume Le Roux, négociant à Landivisiau, faisant et se portant fort pour Madame Clara Bazil, veuve de Monsieur Guillaume Le Roux, sa mère, propriétaire, demeurant à Brezal en la comune de Plouneventer. Lequel audit nom, a, par ces présentes, affermé pour neuf ans qui commenceront à avoir le 29 septembre 1875 et en tout cas à l'expiration du bail courant avec les fermiers actuels
à Allain Boulch et Jeanne Abgrall, son épouse, qu'il autorise, cultivateurs, demeurant au lieu du Penvern en la commune de St-Servais, acceptant pour les deux tiers, et
à François Péran et Catherine Yvinec, son épouse qu'il autorise, acceptant pour l'autre tiers, tous présents, preneurs et acceptant conjointement et solidairement, savoir :

En la commune de Plouneventer, la grande métairie de Brezal, consistant en maisons et autres logements, terres tant chaudes que froides, prés, taillis, issues, appartenances et dépendances, sans aucune résevation de ce qui est actuellement tenu par Guy Cessou et consorts, s'il en a. Le tout bien connu des preneurs qui le déclarent.

Le présent bail est fait à la charge aux preneurs qui s'obligent solidairement :
1° de jouir de ladite métairie en bons cultivateurs et bons pères de famille, sans causer aucune dégradation ni malversation, souffrir ni tolérer aucun préjudice pour la dame propriétaire
2° de payer annuellement à chaque jour et terme de St-Michel et en septembre, à la dame propriétaire ou au porteur de ses ordres, en son domicile, sans frais ni retenue, la somme de 1.000 francs, en espèces métalliques ayant cours et non autrement, premier paiement à faire une première année de jouissance pour ainsi continuer les années suivantes à pareille époque jusqu'à l'expiration du bail.
3° de payer et acquitter annuellement pendant le cours de ce bail tous impôts mis ou à mettre sur ledit lieu, ensemble tous centimes additionnels et extraordinaires à quelque somme qu'ils s'élèvent et sans recours vers la dame bailleresse : charge évaluée pour la perception du droit d'enregistrement 125 francs l'an.
4° de loger, nourrir et darbarer les ouvriers qui seront employés par la dame propriétaire aux réparations qui lui incombent, comme aussi de faire le charroi de tous matériaux nécessaires à ces réparations, le tout sans reprise ni indemnité : charge évaluée à 3 francs l'an.
5° la dame propriétaire aura toujours le droit de planter dans les garennes à l'intérieur et à l'extérieur et le long des routes tel nombre de plants qu'il lui plaira
6° le droit de chasse est réservé par la dame bailleresse, ce droit sera sous la surveillance et la responsabilité des fermiers.
7° les fermiers seront tenus d'entretenir constamment et de rendre à leur sortie les couvertures des édifices sous gleds et genêts ainsi que les fosses et fossés des terres en bon et dû état de réparation suivant l'usement du pays et canton, sauf à eux à s'entendre à cet égard avec les fermiers sortant, sans recours vers la dame bailleresse.
8° pour le cas où les fermiers actuels viendraient à délaisser leur jouissance fermale avant l'expiration du bail courant, les nouveaux fermiers Péran et Boulch s'engagent à en prendre immédiatement la jouissance fermale, serait-ce même dans le cours d'une année commencée et à un mois d'avertissement aux mêmes prix et conditions que ci-dessus, sauf à eux de s'entendre en tous cas et leurs risques et périls avec les fermiers sortant pour la valeur des revenants bons, bois courants, landes, à dire d'experts ou à l'amiable.
9° les preneurs devront pourvoir ladite ferme de la Grande Métairie d'un matériel agricole et d'un bétail suffisant pour garantie des fermages et un rapport avec l'importance de la ferme.
10° les preneurs ne pourront sous-affermer le tout ni partie du dit lieu sans le consentement des propriétaires, et dans tous les cas et de préférence le Sr Boulch et femme devront habiter personnellement ledit lieu, Peran devant rester à Runpoulzic où il demeure en y annexant son tiers dans le présent bail, sauf aux preneurs à s'entendre entr'eux pour la division fermale dudit lieu de la Grande Métairie, sans recours vers la dame propriétaire.

En plus, M. Guillaume Léon Le Roux afferme pour la même période d'année et commençant à la même époque que les présentes,
une parcelle de terre de la contenance d'environ 48 ares dans la prairie située au midi de la route nationale numéro 12 en aval du pont de Pont-Christ sur Plouneventer, jusqu'à face à l'extrémité ouest d'un ilôt qui se trouve sur la rivière. Le bail de prairie est fait pour neuf ans au prix de 50 francs plus les impôts évalués par an 6 francs pour l'enregistrement.

Dans le cas où les propriétaires voudraient mettre à disposition desdits fermiers une parcelle de terre, soit en totalité, soit en partie, qui se trouve au Prat Ledan en Plouneventer, tenue par M. ???, les preneurs s'engagent à l'annexe à ladite ferme au prix de 20 francs par hectare et à la convertir en prairie avant l'expiration du présent bail.

Si la dame propriétaire voulait tracer sur la propriété des routes ou promenades, elle en aura le droit, en prévenant les preneurs six mois d'avance et en leur tenant raison du terrain pris à raison de 80 francs par hectare pour les terres chaudes et de 40 francs par hectare pour les terres froides.

Les preneurs s'engagent et s'obligent à détourner à leurs frais la partie du chemin de Brezalou à la Grande Métairie, qui borde leur champ. Le nouveau tracé devant trancher ledit champ de manière à éviter le détour qui existe aujourd'hui et ce sans indemnité : charge évaluée 3 francs.

A tout ce que dessus, les preneurs s'engagent solidairement et conjointement, sous peine de tous dépens, dommages et intérêts et résiliement, consentant qu'en cas de saisie de leurs meubles et effets mobiliers pour cause de non-paiement et d'inexécution des conditions, la vente en ait lieu audit village sans déplacer et sans transport aux marchés.

Et pour plus grande garantie, les époux Peran ont déclaré affecter et spécialement hypothéquer pour assurer d'autant plus le paiement, hypothéquer deux champs, terres chaudes, situés au village de Leslem Bihan en St-Servais, tenus par mains, et les époux Boulc'h les droits indivis leur appartenant dans des immeubles situés aux terroirs de K/roux, K/autret et Quibidic en la commune de Bodilis, s'obligeant à ne liciter ni partager lesdits biens qu'en présence de Madame Le Roux ou elle dûment appelée pour, par cette dernière, prendre inscription pour le nombre d'années de fermage qui lui plaira.

Dont acte, fait et passé à Landivisiau, en l'étude, ce jour 7 janvier 1872, et lesdites Jeanne Abgrall et Catherine Yvinec ayant déclaré ne savoir signé, de ce interpellées, les autres comparants ont signé avec nous après lecture faite. Péran François - Boulc'h Alain - Léon Gme Le Roux - ???? - P. Cozanet.

Coupures de presse

Concours de labours - Télégramme du 10/9/1954

Autre concours (Le Télégramme du 4 et 5/6/1955) :

" Labourer a toujours été le travail de base de l'agriculteur. Si le progrès et la science ont apporté et apportent chaque jour des moyens nouveaux à notre disposition, il n'en reste pas moins vrai que c'est l'homme qui dirige la charrue, que c'est lui qui trace le sillon ", ainsi s'exprimait récemment M. Hubert Buchon, président du Cercle national des jeunes agriculteurs de France des labours.

" Ces compétitions, ajoutait-il, vont permettre de choisir "le premier laboureur de France", et, en même temps, de vulgariser ce qu'on appelle un travail bien fait ".

C'est dans le cadre de ce championnat, qui en vaut bien d'autres et présente par surcroît un certain mérite civique, qu'avaient lieu hier, près de Lesneven, dans des champs en bordure de la route de Lanhouarneau, les épreuves départementales pour le Nord-Finistère. Une dizaine de jeunes cultivateurs y participaient, qui eurent la tâche de labourer suivant toutes les règles de l'art une surface donnée. Après quoi, un jury, que présidait M. Déniel, ingénieur du Génie rural, et qui se composait par ailleurs de MM. Génestine, directeur des services agricoles ; Monnier ; Quéméneur, maire de Treflaouenan ; Le Vaillant, de Larret ; Kermenguy, de Guilers ; Lescop, de Plougonvelin, eut à juger le travail des candidats.

Voici d'ailleurs quels furent les critères qui devaient déterminer leurs appréciations :
- L'enrayure et le contre-sillon forment-ils un labour rectiligne ?
- Le chaume, ou l'herbe, est-il bien enfoui ?
- Le labour est-il ferme sous le pied ?
- Les sillons s'épaulent-ils étroitement ?
- La terre retournée pourra-t-elle facilement travailler ultérieurement ?
- Les sillons sont-ils rectilignes et de même hauteur ?
- Les terrage et déterrage sont-ils réguliers ?
- La dérayure est-elle bien rectiligne ?
- Ses côtés sont-ils réguliers et le fond bien net ?

Les résultats qui furent proclamés par M. Génestine, furent les suivants :
1. M. Pennors, du Folgoët ; 2. M. Le Bras, de St-Derrien ; 3. M. Saliou, de Ploudaniel ; 4. M. Pengam, de Plouider ; 5. M. Goulaouic, de Plouneventer ; 6. M. Uguen, de Guisseny.

M. Pennors ira donc disputer à Tours les demi-finales nationales. Et qui sait ? Il ira peut-être participer à Stockholm aux championnats internationaux. Précisons que le championnat de France est organisé par le Cercle national des jeunes agriculteurs, le Génie rural, la J.A.C. et les organisations agricoles.

Gymkana de tracteurs à Ploudiry, François Goulaouic est dans le jury (Télégramme du 14/5/1956)

Succès du gymkana des tracteurs à Ploudiry - Ces dernières années ont vu la paisible commune de Ploudiry vouloir témoigner de renouveau dans le domaine de l'agriculture. Parmi ces innovations, il en est une que l'on pouvait qualifier d'heureuse et qui n'a pas manqué de retenir l'attention. Timide peut-être à son départ, elle tendait à s'amplifier de plus en plus. Actuellement le mouvement continue de persister. Vous l'avez deviné, le cheval vapeur voulant supplanter le cheval de labour. Aussi attendait-on avec curiosité le résultat de cette manifestation qui, hier, avait pour but d'intéresser les cultivateurs du canton en venant mettre en action devant eux divers modèles de tracteurs.

 

Une forte participation de concurrents (25 au moins) à cette manifestation, la première dans le genre à Ploudiry, était à 16 h. le sûr garant d'un large succès.

Le soleil était de la fête. Les mordus, les curieux, revenant en grand nombre du pardon de La Martyre, affluèrent, créant une ambiance jamais démentie et toujours soutenue par M. Pinvidic, maire de Plouneventer, un speaker, disons, très à la hauteur, et un jury, présidé par M. Goulaouic, également de Plouneventer.

A noter tout particulièrement la participation à toutes les épreuves d'une dynamique demoiselle, Mlle Marguerite Mear, de Ty-Brid, de Ploudiry, qui, bien que visiblement émue sur son tracteur, s'attira bien des applaudissements

   

Tout se passa donc pour le mieux et il ne viendra à l'idée de personne de regretter son déplacement. D'ailleurs, les organisateurs, notre dévouée Mlle Roué, entre autres, affichaient une mine qui en disait long sur leur satisfaction. Qu'ils en soient chaudement félicités, leur initiative méritait bien une légitime récompense.

Marcel Boucher, vice-président du conseil général, avait bien voulu honoré de sa présence l'inauguration à Ploudiry d'un concours d'une telle envergure. Assistaient également à la réunion : l'abbé Egaret, curé-doyen de Ploudiry ; l'abbé Daniel, directeur de l'école Saint-Joseph ; l'abbé Le Guen, recteur de La Martyre ; M. François Maubian, président de l'Association des aides familiales du canton ; M. Le Rhu, secrétaire.

RESULTATS

Voici les résultats bruts de toutes ces épreuves où les petits modèles parurent très à l'aise, notamment sur le tremplin, et où les représentants du Tréhou remportèrent leur petit succès. A signaler qu'il n'a pas été tenu compte de l'épreuve d'équilibre, primitivement prévue au programme, dans l'établissement du classement général.

Classement général. - 1° M. Toullec, de La Martyre, sur Bolinder. 2° M. Jézégou du Tréhou, sur Poly. 3° M. Cornec de Ploudiry, sur Primus. 4° M. Désiré Sanquer, sur Framall-C.U.B. 5° M. Salaun, sur Fergusson. 6° M. Tanguy, sur Renault.

Sources des informations

ADQ = Archives Départementales du Finistère à Quimper
AML = Archives Municipales de Landerneau


logo
 André J. Croguennec - Page créée le 15/5/2021, mise à jour le 23/5/2021.

  ...  GA  ...