blason de La Roche

Le moulin de Keramer ou de Pont-ar-Groaz

accueil

 

1 - Situation et plans

 

carte
<<  Emplacement des deux anciens
       moulins de Keramer
<<  Moulin de
      Traoñ-Perenez

Le moulin de Pont-ar-Groaz ou de K/amer est le moulin situé le plus en amont de la vallée du Morbic, sur la commune de La Roche.
En plein milieu du 19è siècle, on appelait cette vallée "La coulée du Trentel".

Autrefois un chemin rural franchissait le Morbic, sur un petit pont, non loin du manoir de Keramer. Près de ce pont, il y avait une croix, on l'appela donc Pont-ar-Groaz ou Pont-Croix. Le moulin de Keramer, en aval de ce pont, fut aussi appelé fréquemment "moulin de Pont-ar-Groaz". Plus tard, le chemin rural devint "route nationale" et le petit pont grandement transformé. Cette route s'en va vers Sizun et Carhaix.


Plan du cadastre napoléonien de 1811
 
LieuNom parcelleNature Propriétaire
409K/amerMoulin dit le petit
moulin de K/amer
dep.P. Piot de
Brest (n° 110)
410 K/amerjardin du petit moulin  courtilP. Piot
411K/amerpré du petit moulinpré P. Piot
412 à 415 annulés
415K/amer traon ar milinpatureP. Piot
416K/amer traon ar milinpatureP. Piot
417Moulin de K/amer M. et dep. P. Piot
418Moulin de K/amermoulinP. Piot
419Moulin de K/amerjardin bihancourtilP. Piot
420Moulin de K/amerjardin braspréP. Piot
421moulin de K/amerjardin bihan traoncourtilP. Piot
422moulin de K/amerclos nevezpreP. Piot

Plan du cadastre rénové de 1934
 

Il y avait deux moulins à Pont-ar-Groaz, comme le montre de plan du cadastre napoléonien ainsi que la liste des parcelles. Les archives de 1809 (statistiques) précisent que le moulin de Pont-Croix comporte une roue horizontale. Le second moulin, dit le "petit moulin", a le même type de roue et une seule. Il sert à suppléer le premier moulin en été.

Sur le plan du cadastre rénové de 1934, toutes traces des moulins de Keramer ont disparu. Ainsi d'ailleurs que l'étang (étendue de couleur bleue) que l'on voyait en haut du plan du cadastre napoléonien, c'était le réservoir des moulins situés plus en aval, ceux de Ligoulven.

La route nationale 164, aujourd'hui D764, a été créée, ou élargie, à la fin du 19è siècle. Il semble bien qu'elle passe aujourd'hui sur la parcelle où se trouvait le petit moulin de Keramer.


Le réservoir des moulins de Keramer était, bien sûr, en amont de ceux-ci. On peut voir une petite partie de celui-ci en bas à gauche du plan de cadastre napoléonien. Le plan d'ensemble montre que cet étang était étroit et long et s'étendait sur le cours même du Morbic en la commune de La Martyre.

Tous les moulins sur cette rivière avaient un étang en amont pour constituer un réservoir d'eau, indispensable du fait du faible débit du cours d'eau, surtout en été.
Tous, sauf celui dit "du Morbic" ou "de Kermeur" ou "Kerbrat" plus tard. Cela est bien confirmé par les plans du cadastre napoléonien.
Les données qui suivent, tirées d'un document de 1794, permettent de connaître la superficie des anciens étangs, qui ont bien sûr tous disparu aujourd'hui. Je n'ai fait qu'y rajouter la conversion de l'ancienne mesure (cordes) en mesure moderne (mètres carrés)  .

1 corde0,607799 ares
2 cordes1,215598 ares
10 cordes6,07799 ares
1 journal48,623919 ares
2 journaux97,247837 ares
10 journaux4,86239185 hectares

MESURES AGRAIRES.
Les anciennes mesures agraires en usage dans le département du Finistère sont la corde et le journal.
La corde est un carré de 24 pieds ou 4 toises de côté ; sa superficie est donc de 16 toises carrées.
Le journal contient 80 cordes, ou 1280 toises carrées.
Les nouvelles mesures agraires sont : le centiare, l'are, l'hectare et le myriare.
Le centiare est un mètre carré.
L'are est un carré de 10 mètres de côté, ou 100 mètres carrés.
L'hectare vaut 100 ares ; c'est un carré de 100 mètres de côté, contenant par conséquent 10.000 mètres carrés.
Le myriare renferme 100 hectares.

(source Annuaire de Brest et du Finistère de 1836 - p. 36)      Fermer X
District de Landerneau - Etat des étangs et réservoirs d'eau situés dans le territoire de la commune de La Roche en 1794
Désignation des étangs et réservoirsLeur étendueObservation de la commune de La Roche sur la conservation ou sur leur déssèchement et en ce dernier cas indication du genre d'ensemensement ou de plantation et la quantité de grains ou de légumes nécessaires
Etang du moulin de La Roche8 cordes486,2392 m2

Les étangs dépendants des quatre moulins dénommés sont d'une très grande nécessité à conserver par la raison que dans le courant de l'été il seroit impossible de les faire travailler sans arrêter le peu d'eau qui passe, puisque la rivière qui dévale auxdits moulins prend sa çours de la fontaine de Loguellou en Pencran. Nous n'avons d'autre réservoir ni partie de terre utile à déssécher sur cette commune.

Nombre d'étangs et de réservoirs à conserver : 4

Etang du moulin de K/madec18 cordes 1094,0381 m2
Etang du moulin de La Villeneuve ou Lignouvean6 cordes364,6794 m2
Etang du moulin de K/amer10 cordes607,7989 m2

Certifié le présent état véritable à La Roche le 7 pluviose an 2è de la république une et indivisible : Nicolas Perramant - Jean Marie Cessou, Maire.
(source Capacité des moulins en 1794 : District de Landerneau - ADQ 24 L 52)

 

 

2 - Les propriétaires

Les propriétaires fonciers sous l'ancien régime :
Les propriétaires du moulin :

Les seigneurs de Keramer

              Antoine, Seigneur de Keranmear 4 5
& Marie de KERGUIZIAU
 
              |  
              Françoise, Dame de Keranmear +1574
& Prigent de PARCEVAUX +1566 6
 
              |  
              Alain de PARCEVAUX, Seigneur de Kerameal +ca 1604
&1571 Catherine de KERSAUSON +ca 1607
 
              |  
              Vincent de PARCEVAUX, Seigneur de Kerameal
& Marie LE MOYNE
 
              |  
              Louis de PARCEVAUX, Seigneur de Kerameal
°1615 St-Pol-de-Leon, habitait à Kernoues en 1656
&1656 Claude BILLES 1626-1710
 
              |  
              Vincent de PARCEVAUX, Seigneur de Kerameal
°1657 Kernoues +1725 Lesneven
& Marie LE BORGNE
 
              |  
  Gabriel RICHER de CHAMPRIPAULT
&1706 Françoise Bernardine CROUEZE de la MAILLARDIERE
    Agnès de PARCEVAUX, Dame de Kerameal +1723
&1711 Pierre Jean de MARIGO
 
  |     |  
 



    |  
  |     |     |  
  Françoise Bernardine RICHER 1716-1744
&1737 Guillaume Charles Marie DUHAFFOND
de LESTRIAGAT
1714-1763
    Anne Julienne RICHER
de CHAMPRIPAULT

°1708 Quimper +1783 Quimper
    Vincent Hyacinthe
de MARIGO
, seigneur de Keramel
°1713 Quimper +1771 Château de Keryou, Gouezec
 
  |     |     |  
  |    



 
  |     |  
  Guillaume Charles Marie DUHAFFOND
de LESTRIAGAT
1738-1799
    Anne Hyacinthe de MARIGO,
°1739 Quimper +1744 Quimper.
 

1 La réformation des fouages de 1426 par Hervé Torchet

2 Transcription des réformations du manuscrit 34 de la bibliothèque municipale de Saint-Brieuc
     Microfilm CRBC 1 SB Réforma(ci)ons de l'évesché de Léon (XVe siècle) (copie du XVIIe siècle) Ploediry du 12 avril 1448 (folio 21) - Merci à Amélie Croguennec

3 Aveu du duc de Rohan en 1695 (ADB 1 E 1052).

4 Antoine, seigneur de Keranmear, ne serait-il pas le descendant de Guillaume de Coataudon ?

5 La variation des noms pour "Keramer" en "Keranmear", "Kerameal" et "Keramel" ne doit pas nous surprendre :

6 Prigent de Parcevaux, fils de Yvon, seigneur de Mezarnou et de Jeanne Kerven.

 En 1426 à Ker Amezre se trouve un métayer "à la fille Guillaume Coetaudon et paya autrefois et dit ledit Coetaudon que c'est la principale baillée de sa feue femme et est ledit Coetaudon allé demeurer en un autre lieu contributif illecques près pour sauver les deux". Dans le même document Guillaume Coetaudon est dit "noble". 1

En 1448, on trouve "le metayer a Guill(aum)e le Digouris a K(er)amezre. 2

En 1695, le duc de Rohan avoue détenir en la paroisse de Ploudiry :
"1298. Manoir de K/amer Item pareille seigneurie de ligence que ledit seigneur
avouant déclare avoir sur ledit manoir et toutes ses dépendances en général" 3.

Même si l'orthographe du mot "Keramer" rencontrée dans les documents anciens, cités plus haut, peut nous étonner, il s'agit bien de notre manoir.
En effet, à chaque fois, il est inventorié dans la paroisse de Ploudiry, dont La Roche était une trève à l'époque, rappelons-le. Et dans les listes ordonnées géographiquement, il apparaît toujours très proche des manoirs de Keraoul ou de Traoñ-Perennez, par exemple.

Fermer X

 

3 - Les meuniers du moulin de Pont-ar-Groaz ou Keramer

 

Dans cette étude sur les moulins de La Roche, les meuniers identifiés sont essentiellement ceux qui résidaient au moulin et y avaient un rôle de patron ou assimilé. Les aides-meuniers n'ont pas encore été inventoriés. L'inventaire des meuniers s'appuie sur les registres B.M.S. ou les registres d'état-civil, mais aussi sur de nombreux autres documents, y compris les tables de recensements quand elles existent (19è et 20è siècle).
 

1670 Pierre Le Roux
et Françoise Coz
Pierre LE ROUX. Marié avec Françoise LE COZ, dont
  • Catherine LE ROUX, née le 10 mars 1661, La Roche-Maurice.
  • Jeanne LE ROUX, née le 25 juillet 1663, La Roche-Maurice.
  • Marie LE ROUX, née le 25 janvier 1669, La Roche-Maurice.
  • Françoise LE ROUX, née le 22 mars 1670, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
1679 Jean Le Gallou et Barbe TreastellJean LE GALLOU, décédé le 16 septembre 1693, Moulin de Pont-ar-Groaz.
Marié avec Barbe TREASTEL, née le 4 juillet 1646, Plouedern, décédée le 23 août 1718, St-Louis, Brest (à 72 ans), dont
  • Herve LE GALLOU, né le 20 mars 1679, Moulin de Keramer, La Roche-Maurice.
  • Marie LE GALLOU. Mariée le 22 novembre 1694, St-Houardon, Landerneau, avec Herve MADEC, né vers 1674, Dirinon, décédé le 6 juillet 1707, Les Sept Saints, Brest (à 33 ans), dont
    • Marie MADEC, née le 7 décembre 1695, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Herve MADEC, né le 14 avril 1700, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Anne MADEC, née le 18 avril 1702, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Jean MADEC, né le 28 juillet 1704, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Perrine MADEC, née le 14 octobre 1707, Les Sept Saints, Brest, décédée le 14 mars 1710, St-Louis, Brest (à 2 ans).
    • Françoise MADEC, née le 14 octobre 1707, Les Sept Saints, Brest.
1694
1704
Herve Madec et
Marie Le Gallou
1712
1735
Louis Nicol et
Marguerite Nedelec
Louis NICOL, né le 12 juillet 1675, Kerleau, Ploudiry, décédé le 17 mai 1735, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 59 ans).
Marié le 9 novembre 1699, La Roche-Maurice, avec Marguerite NEDELEC, dont
  • Jean NICOL, né le 21/11/1700, Moulin de La Roche, La Roche-Maurice, décédé le 27/11/1747, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 47 ans).
    Marié le 4/9/1724, La Roche-Maurice, avec Marie LIZIARD, née vers 1694, décédée le 17/8/1754, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 60 ans) dont
    • Anne NICOL, née vers 1722, décédée le 27 décembre 1772, Kernevez, La Roche-Maurice (à 50 ans).
      Mariée le 7 novembre 1741, La Roche-Maurice, avec Sébastien COCHARD, né le 19 mai 1718, Beuzit-Conogan, décédé le 11 février 1793, Moulin de Ligouvean, La Roche-Maurice (à 74 ans), dont
      • Jean COCHARD, né le 14/10/1743, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 16/1/1758, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 14 ans).
      • Isabelle COCHARD, née le 9/3/1747, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 29/6/1747, La Roche-Maurice (à 3 mois).
      • Marguerite COCHARD, née le 14 juillet 1748, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 21 juillet 1748, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 7 jours).
      • Jeanne COCHARD, née le 14 juillet 1748, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 21 juillet 1748, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 7 jours).
      • Marie COCHARD, née le 26/4/1752, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 3/2/1802, Moulin de Ligouvean, La Roche-Maurice (à 49 ans).
        Mariée le 14 février 1774, La Roche-Maurice, avec François LE DALL, né le 30 août 1755, Milin Huz, St-Servais, décédé le 23 avril 1804, Moulin de Ligouvean, La Roche-Maurice (à 48 ans).
      • Henri COCHARD, né le 14 mai 1755, Keramer, La Roche-Maurice.
      • Catherine COCHARD, née le 24 juin 1758, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
      • François Pierre COCHARD, né le 19 novembre 1759, Kernevez, La Roche-Maurice.
    • Herve NICOL, né le 16 novembre 1728, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
  • Françoise NICOL, née le 5/10/1702, Bourg, La Roche-Maurice, décédée le 3/7/1742, La Roche-Maurice (à 39 ans).
  • Goulven NICOL, né le 14 avril 1704, Bourg, La Roche-Maurice.
  • Herve NICOL, né le 8 mars 1712, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
  • Marie NICOL, née le 31 mai 1714, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
  • Jeanne NICOL, née le 29 mai 1716, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 22 mars 1736, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 19 ans).
  • Yves NICOL, né le 27 avril 1718, La Roche-Maurice.

Louis Nicol exploitait précédemment le moulin de La Roche. Plus tard, on retrouvera Sébastien Cochard au moulin de Ligouvean.

Sépulture (source recif2) : 04/05/1758 - La Roche-Maurice (Pont Ar Groas) KERROCH Vincent, âgé de 60 ans Témoins : Charles BONNIOU Hervé DENNIEL
1712
1747
Jean Nicol
1741
1758
Sébastien Cochard
1759
1774
Yves Guillaume Rogard et
Jeanne Riou
Yves ROGARD, décédé le 22 avril 1764, Rochglas, Ploudiry, meunier.
Marié avec Marie QUEMENER, née vers 1696, décédée le 15 mai 1770, Rochglas, Ploudiry (à 74 ans), dont
  • Yves Guillaume ROGARD, décédé le 17 mars 1774, Guimiliau.
    Marié avec Jeanne RIOU, décédée le 24 janvier 1780, La Roche-Maurice, dont
    • Louise ROGARD, née le 15 juillet 1747, Braspart, décédée le 29 décembre 1790, Morbic, La Roche-Maurice (à 43 ans).
      Mariée le 13 janvier 1767, La Roche-Maurice, avec Olivier CREN, dont
      • Joseph CREN, né le 24 août 1767, Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice, décédé le 26 août 1767, Guilloc, La Roche-Maurice.
      • Yves CREN, né le 14 juin 1768, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 15 juin 1768, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
      • Louis CREN, né le 8 avril 1769, Pont-ar-Groaz, décédé le 13 avril 1819, Haut-Bourg, La Roche-Maurice (à 50 ans).
        Marié le 31 janvier 1803, La Roche-Maurice, avec Marie-Jeanne FLOCH, née le 25 avril 1769, Landivisiau, dont
        • François CREN, né le 5 janvier 1804, Bourg, La Roche-Maurice.
      • Françoise CREN, née le 12 février 1771, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 17 février 1771, Moulin de Pont-ar-Groaz.
      • Marie CREN, née le 6 mars 1772, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
      • Helène CREN, née le 14/5/1775, Bas-Bourg, La Roche-Maurice, décédée le 29/6/1777, Bas-Bourg, La Roche-Maurice (à 2 ans).
      • Charles CREN, né le 25 août 1779, Bas-Bourg, La Roche-Maurice.
      Mariée le 7 février 1782, La Roche-Maurice, avec Alain CAROFF.
    • Anne ROGARD, née vers 1753.
      Mariée le 7 août 1781, St-Thonan, avec Servais CALVEZ, décédé le 19 février 1796, Kernescop, Ploudiry, dont
      • Alain Louis CALVEZ, né le 30 octobre 1784, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Françoise ROGARD, née le 6 avril 1759, Rochglas, Ploudiry, décédée le 23 novembre 1759, Pont-ar-Groaz (à 7 mois).
1767
1772
Olivier Cren et
Louise Rogard
1772
1803
Louis Cren
1770Jean HenryCf le bail signé avec Guillaume Rogard le 31/10/1770 pour 100 livres (ADQ 19 C 15/8)
1780Guillaume Le BaotCf le reconnaissance de dette de Guillaume Le Baot du moulin de Pont-ar-Groaz, le 19/2/1780 (Notaire Laurent Renault - ADQ 4 E 98/61)
1791
1807
Jean-Marie LunvenJean LUNVEN, né vers 1700, décédé le 21 mars 1770, Bourg-Blanc (à 70 ans).
Marié avec Françoise LEON, née vers 1716, décédée le 4 novembre 1791, Keramer, La Roche-Maurice (à 75 ans), dont
  • Jean-Marie LUNVEN, né le 25 mars 1746, St-Thonan, décédé le 6 avril 1812, Landerneau (à 66 ans).
    Marié le 28 octobre 1770, Milizac, avec Suzanne MAILLOUX, née vers 1745, Milizac, décédée le 14 juillet 1812, Landerneau (à 67 ans), dont
    • Jeanne LUNVEN, née le 4 octobre 1782, Plouedern, décédée le 4 mai 1838, Pont-Croix, La Roche-Maurice (à 55 ans).
    • Anonyme LUNVEN, né le 8 mars 1784, Kerhamon, Plouedern, décédé le 8 mars 1784, Kerhamon, Plouedern.
    • Gabriel François LUNVEN, né le 15 mars 1785, Kerhamon, Plouedern, décédé le 23 juin 1785, Kerhamon, Plouedern (à 3 mois).

Meunier à Pont-ar-Groaz en 1807 (source affaire Lesguern-Ollier - ADQ 63 J 180 La Roche-Maurice Titres de propriété)
1804
1837
Jean-Marie BodenesJean-Marie BODENES, né le 25/11/1779, St-Houardon, Landerneau, décédé le 25/1/1837, Pont-Croix, La Roche-Maurice (à 57 ans).
Marié le 19/1/1799, Landerneau, avec Jeanne LUNVEN, née le 4/10/1782, Plouedern, décédée le 4/5/1838, Pont-Croix, La Roche-Maurice (à 55 ans), dont
  • Marie-Jeanne BODENES, née le 26/2/1800, La Roche-Maurice, décédée le 21/11/1868, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice (à 68 ans).
  • Anne Suzanne BODENES, née le 5 juillet 1802, La Roche-Maurice, décédée le 2 juin 1853, Runaher, Pencran (à 50 ans).
    Mariée le 14 novembre 1824, La Roche-Maurice, avec Louis PERRAMANT, né le 23 novembre 1798, La Roche-Maurice, décédé le 17 juin 1870, Pencran (à 71 ans), meunier, dont
    • Jean-Marie PERRAMANT, né le 12 janvier 1826, Moulin de Pont-ar-Groaz.
    • Christophe PERRAMANT, né le 16/7/1828, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 29/6/1880, Irvillac (à 51 ans), meunier.
      Marié le 24/7/1859, Dirinon, avec Marie Claudine CANN, née le 19/5/1816, Dirinon, décédée le 14/2/1871, Landerneau (à 54 ans), meunière, dont
      • Marie-Josèphe PERRAMANT, née à Dirinon, décédée le 30 janvier 1863, Moulin de La Roche, La Roche-Maurice.
    • Jeanne PERRAMANT, née le 10 novembre 1831, Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Jean-Michel PERRAMANT, né le 29 septembre 1834, Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Marie-Yvonne PERRAMANT, née le 15 juin 1837, Pont-ar-Groaz, décédée le 22 juillet 1843, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 6 ans).
  • Yves Marie BODENES, né le 3 septembre 1804, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 15 février 1805, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 5 mois).
  • Gabriel BODENES, né le 3 juillet 1806, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
  • Bernard BODENES, né le 3 juillet 1809, La Roche-Maurice, décédé le 20 juillet 1809, La Roche-Maurice.
  • Jean BODENES, né le 22/11/1811, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 26/2/1877, Moulin du Can, La Roche-Maurice (à 65 ans), meunier.
    Marié le 12 février 1838, La Roche-Maurice, avec Marie-Jeanne MIOSSEC, née vers 1812, décédée le 21 mai 1855, Moulin du Can, La Roche-Maurice (à 43 ans), meunier, dont
    • Claude BODENES, né le 21 janvier 1839, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
      Marié le 12 juin 1873, La Roche-Maurice, avec Françoise TREVIEN, née le 20 février 1848, Plouneventer, dont
      • Jean Marie Jacques BODENES, né le 14 juin 1876, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice.
    • Jean-François BODENES, né le 5/5/1840, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 3/3/1902, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice (à 61 ans).
      Marié le 24 février 1878, La Roche-Maurice, avec Scholastique JESTIN, née le 7 avril 1851, Guenevez, Plouedern, décédée le 2 février 1892, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice (à l'âge de 40 ans).
      Marié le 24 novembre 1895, La Martyre, avec Catherine CRENN, dont
      • Marie-Jeanne BODENES, née le 22/8/1897, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice, décédée le 16/7/1987, Landerneau (à 89 ans).
      • Guillaume Jean BODENES, né le 20/4/1901, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice, décédé le 22/9/1985, Laon (02) (à 84 ans).
    • Jean-Pierre BODENES, né le 17/3/1842, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 6/5/1907, Moulin de Kermadec, La Roche-Maurice (à 65 ans).
    • Marie-Olive BODENES, née le 26/2/1844, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 13/6/1846, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 2 ans).
    • François Marie BODENES, né le 16/12/1845, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 15/1/1848, Moulin du Can, La Roche-Maurice (à 2 ans).
    • Marie-Louise BODENES, née le 5 avril 1848, Moulin du Can, La Roche-Maurice.
      Mariée le 12 juin 1873, La Roche-Maurice, avec Noël TREVIEN, né le 2 novembre 1842, Plouneventer.
    • Jeanne BODENES, née le 30 novembre 1850, Moulin du Can, La Roche-Maurice.
    • Anne Michelle BODENES, née le 21 avril 1855, Moulin du Can, La Roche-Maurice, décédée le 9 août 1855, Moulin du Can (à 3 mois).
  • Marie Yvonne Louise BODENES, née le 15 décembre 1816, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
1826
1842
Jean Bodenes
1824
1849
Louis Perramant
1850
1852
Jean GuermeurNicolas Jean GUERMEUR, né le 4 avril 1813, Irvillac, décédé le 13 juillet 1852, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 39 ans), meunier.
Marié le 23/2/1835, Treflevenez, avec Marie Françoise LE HIR, née le 25/1/1815, Treflevenez, décédée le 1/5/1886, Landerneau (à 71 ans), dont
  • Marie-Jeanne GUERMEUR, née le 30 mars 1835, Tromilin, Treflevenez, meunière.
  • Françoise GUERMEUR, née le 23 avril 1837, Moulin de Launay, La Martyre, meunière.
  • Jean GUERMEUR, né le 16 juillet 1839, Moulin de Launay, La Martyre, décédé le 7 mars 1871, Boulogne-sur-Mer (à 31 ans), marin.
  • Yves Marie GUERMEUR, né le 22 avril 1841, Moulin de Launay, La Martyre, décédé le 13 avril 1859, Landerneau (à 17 ans), ébéniste.
  • François GUERMEUR, né le 22 août 1843, Moulin de Launay, La Martyre.
  • Catherine GUERMEUR, née le 14 février 1846, Moulin de Launay, La Martyre.
  • Herve GUERMEUR, né le 7/1/1849, Moulin de Launay, La Martyre, décédé le 2/11/1874, Landerneau (à 25 ans), menuisier.
  • Michel Marie GUERMEUR, né le 27 août 1851, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
1853
1859
Jean-Baptiste Le Roux et Jeanne-Marie ToullecJeanne-Marie TOULLEC, née le 29 mai 1811, Plouedern.
Mariée le 19 septembre 1836, Landerneau, avec Jean-François CORBE, né le 11 mars 1798, Treflevenez, décédé le 5 avril 1848, Moulin du Lech, Landerneau (à 50 ans), meunier, dont
  • Jean François Marie CORBE, né le 19 juin 1837, Traon-Elorn, Landerneau, meunier.
  • Marie-Yvonne CORBE, née le 4 mars 1839, Traon-Elorn, Landerneau, décédée le 10 avril 1878, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 39 ans).
    Mariée le 8/5/1860, La Roche-Maurice, avec Jean-Marie ROSEC, né le 2/6/1838, Plouzevede, décédé le 27/11/1869, Landerneau (à 31 ans), meunier, dont
    • François Marie ROSEC, né le 26 février 1861, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédé le 17 avril 1867, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 6 ans).
    • Jean François ROSEC, né le 5 décembre 1862, Moulin de Keramer, La Roche-Maurice.
    • Rosalie ROSEC, née le 21 février 1865, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
    • Marie-Renée ROSEC, née le 13/2/1867, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 23/2/1951, Landerneau (à 84 ans).
    • François-Marie ROSEC, né le 30 avril 1869, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice.
  • Marie Rosalie Nicole CORBE, née le 10 novembre 1840, Traon-Elorn, Landerneau.
  • Rose Marie CORBE, née le 28 janvier 1846, Moulin du Lech, Landerneau, décédée le 31 janvier 1846, Moulin du Lech, Landerneau.
  • Anne-Marie CORBE, née le 28 février 1848, Moulin du Lech, Landerneau, décédée le 10 mars 1848, Landerneau.
Mariée le 6 février 1849, Landerneau, avec Jean-Baptiste LE ROUX, né le 2 juillet 1808, Moulin de Pouliquijou, Dirinon, décédé le 2 décembre 1859, Moulin de Pont-ar-Groaz, La Roche-Maurice (à 51 ans).
1860
1869
Jean-Marie Rosec et
Marie-Yvonne Corbe
et son frère
Jean-François Corbe
1869
1878
Marie-Yvonne Corbe et
son frère Jean-François
1879
1879
Yves Marie TromelinYves Marie TROMELIN, né le 4 février 1845, Dirinon, décédé le 20 mai 1917, Moulin Gouez, Bohars (à 72 ans), meunier.
Marié le 4 février 1877, Guipavas, avec Marie-Jacquette LE ROUX, née le 16 juillet 1859, Moulin de Goarem-Vors, Guipavas, dont
  • Joséphine Marie TROMELIN, née le 8 février 1878, Lavallot, Guipavas.
  • Marie Gabrielle TROMELIN, née le 19 février 1879, Moulin de Pont-ar-Groaz, décédée le 30 septembre 1963, Guilers (à 84 ans).
  • Marie-Françoise TROMELIN, née le 14 septembre 1881, Lavallot, Guipavas, décédée le 9 décembre 1903, Pen-an-Traon, Guilers (à 22 ans).
  • Jean Gustave TROMELIN, né le 13 janvier 1885, Lambezellec, décédé le 17 septembre 1885, Lambezellec (à 8 mois).
  • Jean Auguste TROMELIN, né le 13 janvier 1885, Penfeld, Lambezellec, décédé le 17 septembre 1885, Lambezellec (à 8 mois).
1879
1893
Yves Yoni et
Louise Lozach
Yves YONI, né le 4 mars 1824, La Martyre, décédé le 20 mars 1894, Brest (à 70 ans), meunier.
Marié le 10/7/1855, St-Servais, avec Marie-Jeanne JAOUEN, née le 3/3/1833, Plouneventer, décédée le 31/12/1867, St-Servais (à 34 ans), dont
  • Marie-Françoise YONI, née le 28 avril 1857, St-Servais.
    Mariée le 26/10/1879, La Roche-Maurice, avec François-Marie LE ROUX, né le 4/7/1854, St-Marc, meunier au moulin de Pont-ar-Groaz, dont
    • Marie-Olive LE ROUX, née le 21 novembre 1882, Lambezellec.
Marié le 25/7/1869, St-Servais, avec Louise LOZACH, née le 11/9/1828, Taulé, décédée le 25/1/1893, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 64 ans), dont
  • Marie-Jeanne YONI, née en 1859.
  • Olivier YONI, né en 1862.
  • Marie-Yvonne YONI, née en 1863.
  • René YONI, né le 23 septembre 1871, Moulin-Neuf, St-Servais, décédé le 27 juin 1881, Moulin de Pont-ar-Groaz (à 9 ans).
Recensement de 1896 : Cultivateurs à Keramer, le moulin de Pont-Croix n'est pas cité
1901Pierre CORVE, né le 6 février 1842, Plouneour-Menez, meunier patron à Pont-ar-Groaz en 1901 (source recensement)
Marié le 6 juillet 1868, Pleyber-Christ, avec Marie-Anne MARTIN, née le 24 avril 1844, Pleyber-Christ.
Recensement de 1906 : une maison inhabitée à Pont-Croix

 

4 - Description du moulin

 

A - Caractéristiques du moulin :
 
B - Capacité de production comparée :
 
   1 - Capacité des moulins en 1794 (ADQ 24 L 52) :
 
District de Landerneau
Commune de La Roche
Etat des moulins existants dans la commune de La Roche contenant différents renseignements sur la quantité de grains qu'ils peuvent moudre, leur emploi actuel, la distance du chef-lieu, etc...
Nombre de moulinsQuantité de grains
qu'ils peuvent moudre
Distance
en réquisition pour la marinetravaillant pour des particuliersdu chef-lieu de districtdu chef-lieu de canton
Le moulin du bourg de La Roche (*)Moulin de K/madec2.912 quintaux par antrois quart de lieueune lieue
Moulin de Ligouvean ou de la Villeneuve1.820 quintaux par antrois quart de lieueune lieue
Moulin de K/amer1.292 quintaux par antrois quart de lieueune lieue
Moulin de La Roche2.184 quintaux par an

Observations : Les quatre moulins existant sur cette commune, travaillant sur la même eau, à peine peuvent-ils servir les particuliers dans cette commune dans la saison de l'été n'ayant que très peu d'eau. Mais dans la saison de l'hiver quand il y a beaucoup d'eau pluviale, le moulin de La Roche et celui de K/madec peuvent moudre au compte de la république au moins quelques tems. Fait et arrêté à La Roche ce 22 pluviose an 2è de la république. Jean Marie Cessou, Maire.
(*) Le moulin du bourg de La Roche est le moulin "du Morbic" ou "de Kermeur" ou "Kerbrat", travaillant pour la marine à cette époque sa production n'a pas été comptabilisée.


   2 - Capacité et caractéristiques des moulins en 1809 (ADQ 6 M 1037)

Commune de La Roche
Arrondissement de Brest
Canton de Ploudiry
Etat des moulins à farine actuellement en activité (il n'existe aucun moulin à vent)
Moulins à eauNb de tournansRoues perpendiculairesRoues horizontalesQualité des mouturesPoids des farines
qu'ils peuvent faire par jour
par an
300 j
Noms des lieux
d'où l'on tire les meules
Moulin de La Roche211à la grosse4 qtx métriques 1.200 Rouen
Moulin du Guerveur101id.2 qtx 1/2750 id.
Moulin de Kermadec211id.3 qtx 900 id.
Moulin Neuf101id.4 qtx 1/21.350 id.
Moulin Ligouvean
(autrement dit Cochard)
101id.8 qtx 2.400 id.
Autre au même propriétaire
suppléant au premier en été
101id... id.
Moulin de Pont-Croix101id.2 qtx 1/2750 id.
Autre au même propriétaire
suppléant au premier en été
101id... id.
Observations : Les meuniers achètent les pierres pour les meules de seconde main à Landerneau, Brest, Roscoff, Morlaix, etc. Les bleds qu'on leur donne à moudre sont le froment, le seigle-froment, le seigle pur, l'orge, l'avoine et le bled noir ou sarrazin. On ne garantit pas l'exactitude de leurs déclarations sur le poids de leur mouture journalière. Le maire de La Roche : Guymar

NB - La colonne en italique est un calcul que j'ai fait pour faciliter la comparaison avec le tableau précédent. Il y a des différences nettes : pourquoi ? Premier tableau "poids des grains", 2è "poids de farine" ? Mais la production des moulins a changé proportionnellement !
A une date, sans doute plus tardive, les moulins ont évolué, Roger Bras nous indique une production de 130 quintaux par jour dans les moulins de la vallée du Morbic.


   3 - Autres statistiques :
 

Le moulin de Keramer n'est pas noté dans les statistiques que nous avons citées pour les autres moulins. En effet, le 28/10/1899 (ADQ 29 S 3), il commençait sérieusement à pérécliter ; et en 1916 (ADQ 29 S 3) il était en ruine depuis 1910 au moins.

 

5 - Photos

 

Le pont, vue amont du côté de la Martyre


Le pont, vue aval du côté de La Roche.

 

Y a-t-il encore des traces de ce moulin ? Franchement, je n'en ai pas trouvées. Mais, après avoir mieux étudié le coin à partir des cartes présentées ici, je ne désespère pas d'en discerner lors d'une prochaine visite sur les lieux.

 

6 - Documents d'archives

 

Acte de traité et de société passé entre Yves Guillaume Rogard et Ollivier Cren - 26/9/1767 - notaire Ollivier (ADQ 4 E 98/50)

26 7bre 1767 - Acte de traité et de société passé entre Yves Guillaume Rogard et Ollivier Cren.
Ce jour 26è septembre 1767 après midy par devant nous soussignants notaires de la principauté de Léon à Landerneau aveq soumission à icelle, ont comparus Yves Guillaume Rogard et Ollivier Cren, mary et procureur de droit de Louise Rogard, demeurant ensemble au moullin de K/amel, trève de La Roche-Maurice, paroisse de Ploudiry, d'une et d'autre part. Entre lesquelles parties est reconnu que ledit Rogard a afféagé du seigneur de K/amel le moullin de K/amel aveq les terres en dépendantes, à la charge audit Rogard de payer de rente féagère audit seigneur de K/amel une rente féagère de 96 livres 10 sols, dans lequel féage ledit Rogard déclare subroger et supplanter lesdits Cren et femme à la charge de à ces dernier de payer par an pour ledit féage pour la moittié qu'on leur cedde la somme de 48 livres 5 sols, par ce que au moyen du transport fait dudit féage auxdits Cren et femme ceux-ci s'obligent de payer audit Rogard ou au seigneur propriétaire la moitié de la ditte rente féagère qui est comme dit est la ditte somme de 48 livres 5 sols parce que au moyen de la ditte obligation et société dans ledit féage, lesdits Cren et femme s'obligent de payer auxdits Rogard et femme la somme de 420 livres, en diminution de laquelle somme ledit Yves Guillaume Rogard consent que lesdits Cren retienne par mains la somme de 120 livres qu'il luy avoit promis en dotte de mariage de sorte qu'il ne reste deu audit Rogard par lesdits Cren et femmme que la somme de 300 livres, laquelle somme ledit Cren s'oblige de payer sçavoir 18 livres ce jour en trois mois, 51 livres 5 sols au carnaval prochain, 30 livres à la Saint-Michel prochaine en un an que l'on comptera 1768 et le restant sur le pied de 30 livres par an jusques à parfait payement de la ditte somme de 300 livres, bien entendu que la moitié des meubles dudit Rogard existant audit moulin de Keramel appartiendra auxdits Cren et femme pouvant valloir 30 livres, et que les dits Cren et femme payeront la moitié du féage au seigneur foncier et contribueront et s'obligent aux réparations desdits héritages afféagés pour une moitié avec ledit Rogard, à l'exécution de tout ce que dessus lesdits parties s'obligent sous et par obligation de tous et chacuns leurs biens meubles et immeubles presents et futurs, foy et serment, convenu que les frais du présent seront payés de moittié par les parties, ainsy fait et passé à Landerneau en l'étude et au rapport d'Ollivier l'un de nous dits nottaires son collègue présent sous le seign dudit Rogard pour soy et pour ledit Cren qui a déclaré ne sçavoir signer de ce interpellé a prié de signer pour luy Maître Jean Pierre Mocaër, clerc, demeurant en la ville de Landerneau paroisse de Saint-Houardon, et les notres nottaires lesdits jour et an, et avant les signatures est convenu que sous aucun prétexte que ce soit ledit Cren ne pourra quitter ledit Rogard et au cas qu'il le fasse il sera toujours tenu et obligé de faire raison audit Rogard de laditte somme de 300 livres pour les causes sus-exprimées fait comme devant : rogard, j. Mocaër, Brichet notaire, et y. ollivier notaire registrateur duement controllé et ??? à Landerneau le 28 septembre 1767 par La Maignan pour 8 livres 1 sol.

 

Vente du moulin de Pont-ar-Groaz Keramer - 21 et 22/4/1879 - notaire Allain (ADQ 4 E 95/66)

Devant Me Allain et son collègue, notaires à Landerneau, Finistère, soussignés, comparaissent
- Yves Tromelin et Marie Josèphe Le Roux, son épouse de lui autorisée, meuniers demeurant à Pont ar Groas, en la commune de La Roche-Maurice. Lesquels vendent par les présentes avec toutes les garanties et solidairement entr'eux
- à Mr Eugène Marie Cornec, commerçant, demeurant à Landerneau, quartier de La Fayette n° 6, ici présent et qui accepte

En la commune de La Roche-Maurice et par extension en celle de la Martyre, le moulin de Pont ar Groas, consistant en logements, moulin à deux paires de meules, bief, étang, prise d'eau, terres chaudes et froides, prairies, issues et toutes dépendances, le tout figurant au plan cadastral de La Roche-Maurice section B sous les numéros 764, 765, 758, 760, 762, 409, 410, 411, 415, 416, 417, 418, 419, 420, 421, 422 et de la commune de La Martyre section A n° 71, moins les parcelles prises pour l'établissement de la route de Landerneau à Carhaix, tel que le tout existe actuellement sans réserve.

L'immeuble présentement vendu a été acquis par les vendeurs de Mlle Kerros suivant acte au rapport de Me Onfroy, notaire à Brest, dans le courant du mois de décembre dernier, ainsi qu'ils le déclarent, n'ayant pas en leur possession les titres de propriété.

Cette vente est faite aux conditions suivantes :
L'acquéreur prendra l'immeuble vendu en l'état et tel qu'il existe actuellement, avec toutes ses servitudes actives et passives dont il profitera ou se défendra, mais à ses risques et périls et sans recours contre les vendeurs.
Il n'entrera en jouissance qu'au 29 septembre prochain, les vendeurs se réservant de jouir d'ici là des biens vendus.
Il paiera les frais des présents en ce qui concerne la vente, les frais du bail ci-après restant au compte des époux Tromelin.
Les vendeurs deviendront fermiers de l'acquéreur à partir du 29 septembre prochain.
Le bail est fait moyennant un prix de ferme annuel de 150 francs payables le 29 septembre de chaque année ; les fermiers paieront outre les contributions évaluées 15 francs l'an, mais pour l'enregistrement seulement ; ils entretiendront les couvertures en genêt des logements et les fosses et fossés des terres en bon état de réparations ??? et remplaceront les pierres volantes et saillantes sur les couvertures en ardoises ; ils ne pourront réclamer à l'acquéreur d'autres réparations que celles de la toiture du moulin que ledit acquéreur s'oblige de faire incessamment ; ils pourront convertir en prairie le petit champ près des logements et faire toutes les améliorations convenables, mais ils répondront de tous les dégâts et dégradations. La durée du bail est de trois, six ou neuf ans à la volonté du propriétaire Mr Cornec seul qui devra prévenir les fermiers au moins un an d'avance avant l'expiration de première ou de la seconde période.
La propriété est vendue avec tous les arbres qui la garnissent actuellement et sans autre réserve que celle des droits de moulin, d'une valeur d'environ 500 francs et des droits de fermiers ; lesquels droits seront réglés en déduction du prix ci après stipulé, à dire d'experts, soit au 29 septembre prochain, soit avant cette époque. Pour l'enregistrement les droits de moulin et les droits de fermiers sont évalués 600 francs.

En outre, cette vente est faite moyennant le prix de 3.000 francs sauf la réduction des droits de moulin et de fermiers ainsi qu'il vient d'être dit. Le prix sera payé aux vendeurs sans intérêts le 29 septembre prochain, en l'étude du notaire soussigné. Les vendeurs s'obligent à remettre à l'acquéreur au plus tard lors du paiement de son prix tous les titres de propriété qu'ils pourront se procurer des biens vendus et principalement le contrat consenti à leur profit.

Pour l'exécution des présentes les parties font élection de domicile en l'étude Me allain, l'un des notaires soussignés, qui a lu aux parties les articles de la loi de 1871.

Dont acte. Fait et passé à Landerneau en l'étude. l'an 1879, le 21 avril pour Mrs Cornec et Tromelin et le lendemain pour Marie Josèphe Le Roux et après lecture les parties ont signé avec les notaires à l'exception du sieur Tromelin qui a déclaré ne le savoir faire de ce requis. E. Cornec - Marie Le Roux - ??? - Allain.

 

Etat estimatif du moulin de Pont-ar-Groaz Keramer - 1/7/1879 - notaire Allain (ADQ 4 E 95/66)

Du 9 août 1879. Devant Me Allain et son collègue, notaires à Landerneau (Finistère) soussignés, comparait
Mr Auguste Salaun, entrepreneur à Landerneau, demeurant à Traoñ-Elorn en la commune de Plouedern, lequel pour obéir à l'obligation qui lui a été imposée en un acte du 26 juin dernier, au rapport de Me Allain, notaire soussigné et son collègue, par lequel Messieurs Eugène Marie Cornec, commerçant à Landerneau, et Yves Tromelin, meunier à K/amer ou Pont-ar-Groas en la commune de La Roche-Maurice, l'ont nommé expert en dernier ressort et lui ont confié la mission de faire l'estimation des droits dudit moulin de K/amer ou Pont-ar-Groas.

Dépose par les présentes pour minute à Me Allain, soussigné, l'original de l'état estimatif des droits dudit moulin de K/amer ou Pont-ar-Groas en la commune de La Roche-Maurice s'élevant à la somme de 597,50 francs, non compris une indemnité de 10 francs pour une poutre enlevée.

Ledit état, en date à Landerneau du 2 juillet 1879, est écrit sur une feuille de papier au timbre de un franc vingt centimes, sans renvoi ni mot rayé nul, contient trois pages entièrement écrites, et quinze lignes seulement à la quatrième page, et est signé de la main de l'expert déposant. Le comparant reconnaît la vérité et la sincérité de l'écriture dudit original et de la signature qui s'y trouve apposée, comme émanant de lui, et il l'a certifié véritable et signé en présence desdits notaires pour demeurer annexé aux présentes.

Dont acte, fait et passé à Traon Elorn en la demeure du comparant, l'an 1879 le 9 août. Et après lecture le comparant a signé avec les notaires. Salaun Ate - Le??? - Allain.


Etat estimatif du matériel de meunerie composant la souche du moulin de Keramer ou Pont-ar-Groas, commune de La Roche, sur la propriété de Mr Cornec. Dressé par l'entrepreneur soussigné le 1er juillet 1879.

1° - L'écluse ou vanne double des conduits d'alimentation des deux roues horizontales à cuillers, dites pirouettes, en état, les tiges des vannes ne sont ni frettées, ni garnies de plaques trouées, le levier de manoeuvres. Prisé, ci ... 41,00 fr.
Pirouettes 2° - Le conduit d'alimentation de la meule n° 1, dite meule blanche, prisé ci ... 10,00 fr.
3° - La roue de cette meule. L'arbre en bois ; son fer à meule ; ses frettes ; pivot ; goupilles ; le cheval d'eau ; son dé ; son boulon de suspension pour l'allégeage de la meule, avec la clef de manoeuvre. Etat : la roue est en très bon état ; l'arbre en bois est déprécié des cinq sixièmes ; le cheval d'eau, en orme, est neuf ; le boulon de suspension est prolongé par une pièce de bois ; le fer à meule est en état ; une des frettes de l'arbre est nulle. Le tout prisé, ci ... 72,00 fr.
4° - Le conduit neuf de la meule n° 2 (meule de Rouen), prisé ci ... 18,00 fr.
5° - La roue de cette meule. L'arbre en bois ; son fer à meule ; ses frettes, pivot, goupilles. Le cheval d'eau ; son dé ; son boulon de suspension pour l'allégeage de la meule. La clef de manoeuvre est commune aux deux boulons. Etat : la roue est dépréciée d'un tiers ; l'arbre en orme est neuf ; le boulon de suspension est prolongé par une bande de fer méplat et trouée ; le fer à meule est en état. Prisé, ci ... 70,00 fr.
6° - La paire de meules n° 1 de 1,33 m. de diamètre, rayonnée, servant à la mouture du froment et du blé noir. La courante montée sur anille et garnie de son cercle. La gisante garnie de son boitard en bois avec couvercle en tôle. Etat : la meule courante, réduite des neuf dixièmes, a trois carreaux de relâchés ; la gisante dépréciée des deux tiers. Prisée, ci ... 77,00 fr.
7° - La bride en chêne entourant la meule, l'archure, la civière, la trémie, le petit auget engraineur, la traquette, le conduit de l'auget pour recevoir en sac. Etat : La bride est fendue à l'endroit où est fixé l'oreiller pour le levage de la courante. L'archure a été réparée et est dépréciée de moitié ; le dessus est composé de vieilles planches disjointes ; l'auget engraineur et la cyvière sont neufs ; la trémie et l'auget pour recevoir un sac sont dépréciés de moitié ; la traquette est en mauvais état. Prisé, ci ... 40,00 fr.
8° - La paire de meules de Rouen de 1,55 m de diamètre. la courante de 20 cm d'épaisseur moyenne est fendue ; elle est garnie d'un cercle en fer et d'un deuxième en feuillard. La meule gisante ayant 35 cm d'épaisseur moyenne ; la croix, le boitard en bois. Etat : La meule courante dépréciée des cinq sixièmes, la gisante dépréciée d'un tiers. Prisée, ci ... 140,00 fr.
9° - La bride en chêne entourant la meule ; l'archure ; la cyvière ; la trémie ; le petit auget engraineur, la traquette, le conduit et l'auget pour recevoir en sac. Etat : La bride en assez bon état, l'archure, cyvière, trémie, traquette, auget, dépréciés de moitié, le petit auget engraineur est neuf, le dessus de l'archure est déprécié de trois quarts. Prisé, ci ... 45,00 fr.
10° - La grande et petite grues à lever les meules, le grand et petit cables, le crochet. Etat : L'arbre de la grande grue est en très mauvais état, il a été mal réparé. Le grand cable est en mauvais état, le petit déprécié d'un tiers. prisé, ci ... 25,00 fr.
11° - La plateforme sous les meules en mauvais état. Prisée ci ... 40,00 fr.
12° - La vanne de décharge, à côté du moulin, en mauvais état. La tige de la vanne n'a ni frette, ni plaque trouée. prisée ci ... 8,00 fr.
13° - Une vanne en très mauvais état sur la réserve de prise d'eau. Prisée ci ... 4,00 fr.
14° - Une ancienne poutre en chêne en mauvais état : elle a été coupée et déplacée par le meunier, sa position la rendant plus gênante, au service du moulin, qu'utile, vu son état de vétusté, au maintien d'écartement des murs. Prisée ci ... 7,50 fr.

Le présent état s'élève à la somme de 597,50 francs.

Dommage causé par Tromelin meunier en coupant l'ancienne poutre par la moitié et la rendant
ainsi impropre à nombre d'usages, estimé ... 10,00 fr. Landerneau le 2 juillet 1879. Salaun Auguste

Les ustensiles considérés comme mobilier tels que : marteaux, règles, mains, ventilateurs, cribles, etc... n'ont pas été compris dans l'expertise ci-dessus. S. A.
Certifié véritable et annexé à la minute d'un acte de dépôt de pièce en datte du 11 août 1879 au rapport de Me Allain et son collègue, notaires à Landerneau (Finistère), soussignés. Salaun Ate - Le ??? - Allain.

 

7 - Sources des informations

ADB = Archives Départementales du Finistère à Brest
ADQ = Archives Départementales du Finistère à Quimper


logo André Croguennec
 A. Croguennec - Page créée le 27/11/2017, màj le 26/11/2017.

  ...  GA  ...