blason de La Roche

Le moulin des Justices

accueil

 

Situation

 


Carte IGN actuelle.

 



 Extrait du plan d'assemblage du cadastre napoléonien de Plouedern 1827

 Section C2 de Quinquis Meur (au-dessus de la route vers la croix de Canivinen)
 Section D1 de Cribinet (au-dessous de la route)

 

Le moulin des Justices ou Justiçoù se trouve, en Plouedern, sur le ruisseau des "Justices" qui délimite les communes de Plouedern et de La Roche-Maurice (autrefois Plouneventer  ). Au bord immédiat de l'ancienne route nationale 12, et donc sur la rive droite de l'Elorn.

En effet, la partie sud-ouest de Plouneventer fut rattachée à la commune de La Roche-Maurice en 1948. X

Le ruisseau des Justices est un affluent de l'Elorn. "Cet affluent est formé de deux branches qui prennent leur source non loin du bourg de Plouneventer. La fontaine de Saint Neventer dans l'enclos du vieux manoir de Mezarnou est la source de la branche occidentale et c'est à partir de l'étang de Penhoat que le ruisseau est important ; la branche orientale prend sa source dans les marais de Lanveur, passe au pied de Lanneufret et confond ses eaux, à Milin an Toul aujourd'hui démoli, avec celles de la branche occidentale puis après un parcours d'environ 2 km, passant dans la gorge dite "Canien ar Justiçou", se jette dans l'Elorn à Pont-ar-Bled après avoir servi de limite entre les communes de Plouneventer et de Plouedern. Depuis la source jusqu'au confluent, ce ruisseau a un parcours d'environ 7 km" (A. Soubigou).

Le nom de Justices ou Justiçou rappelle que c'était autrefois le lieu des supplices de la juridiction de Roc'h Morvan, sur la colline face au château. Il y avait probablement une potence à trois ou quatre piliers de pierre où étaient éxécutées les décisions de justice de la cour seigneuriale. On peut voir de telles potences au château de Kerjean.

 

Le moulin à papier de 1802 à 1827

 

I - Les propriétaires

 

La papeterie du moulin des justices est fondée en 1802, à l'époque de l'Empire, par Pierre Anner, ancien capitaine d'artillerie, imprimeur à Brest.

 

1802Pierre Anner
Imprimeur-libraire et papetier. Natif de Maranville (Haute-Marne), il exerce d'abord en qualité de commis de librairie chez son beau-frère, l'imprimeur-libraire de Troyes, Adrien-Paul-François André, entre 1785 et 1789, puis chez Didot à Paris pendant près d'un an.
Effectue plusieurs campagnes en Vendée entre 1792 et 1796 et atteint le grade de capitaine d'artillerie.
Établi imprimeur et libraire à Brest dès l'an IX (1800-1801). Aurait fait faillite avant 1810.
Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816 malgré une appréciation défavorable du préfet du Finistère, qui le dit bonapartiste, "banqueroutier" et "propagateur des mauvais écrits"), il remplace François-Marie Binard.
Resté fidèle à Napoléon pendant les Cent Jours, il demande alors au ministère de reprendre un emploi militaire.
Tient librairie sans brevet jusqu'au 30 juillet 1827, date à laquelle il lui est ordonné de fermer boutique.
Condamné à plusieurs reprises en 1820 pour impressions sans déclaration. Destitué par arrêté du ministre de l'Intérieur du 10 fév. 1821  , il est remplacé le 12 décembre suivant par son fils aîné Honoré Anner, alors ouvrier imprimeur à Troyes chez sa tante, veuve d'Adrien-Paul-François André.
Honoré Anner doit prendre une nouvelle imprimerie, qu'il laisse en mai 1828, ayant été finalement breveté imprimeur à Troyes.
Son frère puîné Édouard-Hippolyte Anner est breveté en sa succession en juin suivant. Il est associé avec son père Pierre Anner jusqu'en 1837 sous la raison "P. Anner et fils".
Pierre Anner, retiré, décède à Brest en avril 1840.
A cette époque, la liberté de la presse, proclamée au lendemain de la prise de la Bastille, sur l'intervention de Mirabeau, avait déjà subi quelques atteintes par les restrictions que lui avaient apporté le Directoire et surtout le premier Consul, en réduisant le nombre des journaux, sous prétexte qu'ils étaient "des instruments dans les mains des ennemis de la République." L'Empire l'éteignit complètement. C'est ainsi qu'un décret du 5 février 1810 limita le nombre des imprimeurs, de crainte que plusieurs, faute de travail, ne consentissent à composer des ouvrages dangereux pour le gouvernement ; l'imprimerie et la librairie furent placés, sous "l'autorité du ministre de l'intérieur" ; la censure fut rétablie ; les imprimeurs et libraires durent désormais être brevetés et assermentés. A Brest, le nombre des imprimeurs fut fixé à trois ; les imprimeurs conservés et devant avoir des successeurs étaient : MM. Malassis, Michel et Binard ; les imprimeurs tolérés, leur vie durant : MM. Pierre Anner, Audran, Gauchlet et Guyon.X
Charles ANNER. Marié avec Elisabeth CHAMEROY, dont
  • Pierre ANNER, né vers 1769, Maranville (Haute-Marne), décédé le 12 avril 1840, Brest (à l'âge 71 ans).
    Marié le 14 novembre 1796, Brest, avec Anne LE GROS, née vers 1772, dont
    • Luc Brutus Désiré (ou Honoré) ANNER, né le 5 novembre 1797, Brest.
    • Elizabeth ANNER, née le 29 septembre 1801, Brest.
    • Jeanne-Louise ANNER, née le 27 novembre 1802, Brest.
    • Anne-Louise ANNER, née le 27 novembre 1802, Brest.
    • Edouard Hippolyte ANNER, né le 25 avril 1806, Brest, décédé le 21 avril 1885, Guipavas (à 78 ans).
    • Reine Eliza ANNER, née le 7 juin 1811, Brest.
1823Jacques-Etienne Le Breton

En 1823, Jacques Etienne Le Breton est propriétaire du moulin toujours en activité. Il décède en 1824. Son fils Joseph Etienne poursuit jusqu'en 1825. Il vient ensuite habiter le moulin de l'Hermitage en Plourin où il est commis-négociant (source Moulins à papier de Bretagne).
Voir aussi les papetiers plus bas.

 

II - Les papetiers

 

"En 1807, neuf ouvriers y travaillent, dont Yves Piton et George Ranvall. En 1808, ils sont huit ouvriers. En 1811, Pierre Anner fait travailler une dizaine d'ouvriers papetiers : le premier ouvrier est payé 60 F par mois ; les trois autres 45 F. ; trois femmes papetières rémunérées 30 F par mois ; une maîtresse de salle ; un contremaître payé 600 F par an ; un commis et une femme pour les chiffons".

 

On trouvera ici une courte liste des papetiers qui ont travaillé dans ce moulin. L'étude des archives n'a pas permis d'être plus exhaustif.

 

1807George Ranvall et Madeleine ChanvaltonGeorge RANVALL, marié avec Madeleine CHANVALTON, dont
  • Auguste Haunauré RANVALL, né le 28 septembre 1807, Moulin des Justices, Plouedern, né 8 heures, témoins Jean Corbé et Jean Gestin, cultivateurs. D'après la base des papetiers du CGF. Le même jour que Jean-Marie Piton !
1807Yves Piton et Geneviève MiossecYves PITON, né le 2/10/1772, Penarfers, Ploudiry, décédé le 23/2/1823, Kerangueven, St-Servais (à 50 ans), papetier.
Marié le 10/2/1790, St-Melaine, Morlaix, avec Anne Yvonne DAOUGABEL, née le 1/6/1770, Kerjezequel, Pleyber-Christ.
Marié le 2/11/1805, Plouneventer, avec Geneviève MIOSSEC, née le 24/5/1778, Kerdonarz, Plouneventer, baptisée à Pont-Christ, décédée le 18/1/1825, Kerangueven, St-Servais (à 46 ans), couturière, dont
  • Jean-Marie PITON, né le 28 septembre 1807, Plouedern, décédé le 4 mai 1808, Kerelle, St-Servais (à 7 mois).
  • Herve PITON, né le 15 octobre 1810, Bourg, La Roche-Maurice.
1813-1815François Marie le Page et Guillemette TourmenFrançois Marie PAGE, né le 27 novembre 1792, Rosanvern, Pleyber-Christ, décédé le 28 mai 1845, Brasparts (à 52 ans), papetier, aubergiste.
Marié le 2 février 1815, Plouedern, avec Guillemette TOURMEN, née le 17 juillet 1794, Pleyber-Christ.

Selon la base des papetiers du CGF, "l'époux est papetier à Plouédern lors de son mariage, conscrit en 1813, congé de réforme, infirmité. Le couple a 8 enfants qui naissent Plounéour-Ménez de 1816 1835, où le père est aubergiste. Il est aussi secrétaire de mairie au moins de 1823 1828".
1817-1820Jean-Louis Le MoalJean-Louis LE MOAL, papetier.
Marié avec Marie-Anne HUET, née vers 1786, Plouguernevel, décédée le 20 décembre 1819, Bourg, Plouedern (à 33 ans).
1823-1824Jacques-Etienne Le BretonJacques Etienne LE BRETON, né en 1769, Villedieu, décédé le 2/7/1824, Moulin des Justices, Plouedern (à 55 ans), papetier.
Marié avec Marie Louise LE COURSONNOIS, née le 25/12/1772, Villedieu, décédée le 16/12/1847, Landerneau (à 74 ans), dont
  • Joseph Etienne LE BRETON, papetier.
    Marié le 31 janvier 1825, Plouedern, avec Victoire LE SCANFF, dont
    • Alexandrine Marie LE BRETON, née le 17 octobre 1825, Plourin-les-Morlaix.
1823-1825Joseph-Etienne Le Breton

 

III - Description du moulin à papier et de sa production

 

Format et prix des fabrications du Moulin des Justices en 1811

- le Jésus, de 30 pouces de long sur 20 pouces de haut à 40 F. la rame
- le Grand Raisin, de 20 pouces de long sur 15 pouces de haut à 25. la rame
- la Coquille, de 18 pouces de long sur 14 pouces de haut à 17 F. la rame
- le Cornet, de 16 pouces de long sur 13 pouces de haut à 14 F. la rame
- le Compte ou Loué, de 18 pouces de long sur 15 pouces de haut à 18 F. la rame
- le Griffon, de 14 pouces de long sur 15 pouces de haut à 10 F. la rame

Pour des précisions sur les moulins à papier en général, on pourra consulter sur ce site ce qui a été écrit sur le moulin à papier de Brezal, tout proche du moulin des Justices.

"Cette papeterie est équipée d'une cuve et de vingt maillets ferrés. Un volume annuel de 45 à 50 milliers (soit 22,5 t. à 25 t.) de chiffons sont transformés en 1.600 rames de différents formats de papier.

Avant la guerre en Europe, la production était exportée en Espagne et au Portugal. Mais à présent [en 1811], elle est plutôt écoulée dans l'arrondissement ou auprès de la Marine. Il y est fabriqué des cartons de toutes dimensions pour l'usage des bureax, la confection des registres et pour la reliure.

Un papier de grande qualité y est produit comme en témoigne un courrier, daté du 18 mars 1814, du Ministre des Manufactures et du Commerce, comte de l'Empire à Monsieur le Préfet du département du Finistère.

Monsieur le Baron,
J'ai fait examiner les échantillons de papiers de la fabrique du sieur Anner que vous m'avez adressés avec votre lettre du 3 janvier dernier. Il m'est agréable d'avoir à vous annoncer que ces échantillons peuvent soutenir la comparaison avec les plus beaux papiers d'Angoulême ; ils seriant même supérieurs à ces papiers, s'ils étaient aussi bien apprêtés. La pête en est fine, bien fondue, et quoique satinés et mis en presse après leur impression, ils ont conservé toute leur blancheur. Cependant, pour se prononcer en plus parfaite connaissance de cause, il serait souhaitable que le sieur Anner envoyât de nouveaux échantillons semblables aux premiers, mais qui ne seraient ni imprimés ni satinés ; il conviendrait aussi qu'il fît connaître les prix auxquels il livre au commerce les papiers de cette qualité.

Veuillez, Monsieur le Baron, lui demander ces renseignements supplémentaires et me les transmette. En attendant, j'ai cru devoir désigner les produits de cette fabrique à Monsieur le Directeur de l'imprimerie impériale, afin qu'il la fasse participer, s'il y a lieu, à la fourniture de cet établissement.

Veuillez informer le sieur Anner de cette circonstance et recevez l'assurance de ma plus parfaite considération.Fermer X

Cette manufacture, qui semble prospère et renommée, décline rapidement et cesse ses activités dans les années 1820. Elle ne figure plus dans les statistiques industrielles du Finistère en 1829.

 

... et le moulin à papier va être transformé en moulin à farine.

 

Le moulin à farine

 

I - Plan détaillé du cadastre napoléonien




<<  Détail du cadastre napoléonien de Plouedern 1827
       et liste des parcelles avec leur propriétaire
       (état des sections) :


Section C2 de Quinquis Meur

PropriétaireLieu-ditNom des parcellesNature
Riou,
négociant à Brest
642Moulin
des
Justices
AllenEtang
643Foennoc ar JustiçouPré
644Le Grand moulinMoulin
644 Sol et dépendances
645 Maison dép.
646 Pâture
647Petit moulinMoulin
647 Sol du moulin
648Ar jardinCourtil
649Parc ar fornT. Lab.
650Parc ar jardinT. lab.
661Foennoc ar feunteunPré
664Parc ar groasT. lab.
665Parc ar feunteunT. lab.
666Goarem ar justiçouLande
667Parc ar justiçouT. lab.
668Parc brasT. lab.


Les parcelles 651 à 654, 659 et 663 ne font pas partie du moulin des Justices et appartiennent à Charles Le Bourg.


 

II - Propriétaires successifs du moulin à farine

 

1827Riou, négociant à BrestVoir cadastre ancien
18xx-1848Michel CombotVoir dossier de reconstruction du moulin de Pont-ar-Bled et la famille du meunier plus bas
1849Olivier CoatReconstruction du petit moulin à partir de 1849
1857-1902Famille Coat

 

III - Les meuniers et autres résidents

 

1832Herve Le Roux et Geneviève PouliquenHerve LE ROUX, né le 5 novembre 1803, St-Servais, décédé le 21 novembre 1884, Landerneau (à 81 ans), meunier.
Marié le 18 février 1827, Treflevenez, avec Geneviève POULIQUEN, dont
  • Marie-Jeanne LE ROUX, née le 20 février 1828, Bas-Bourg, La Roche-Maurice.
  • Jean Marie LE ROUX, né le 23 mai 1832, Moulin des Justices, Plouedern.
  • François LE ROUX, né le 24 novembre 1836, Morbic, La Roche-Maurice.
  • Olivier LE ROUX, né le 13 avril 1840, Moulin de Kermeur, La Roche-Maurice.
  • Christophe Marie LE ROUX, né le 21 mars 1847, Moulin du Morbic, La Roche-Maurice.
1833
Nicolas MearNicolas MEAR, né le 27 janvier 1791, Lanhouarneau, décédé le 15 août 1850, Moulin Doujer, Plounevez-Lochrist (à 59 ans), meunier.
Marié le 21 janvier 1817, Plounevez-Lochrist, avec Marie LICHOU, née le 21 septembre 1797, Plougar, meunière, dont
  • Françoise MEAR, née le 20 octobre 1833, Moulin des Justices, Plouedern.
1836
Yves MevelYves MEVEL, meunier. Marié avec Marie Perrine BELLOUR, dont
  • Marie-Angèle MEVEL, née le 25 avril 1835, Moulin de Pont-ar-Bled, Plouedern.
  • Jean Marie MEVEL, né le 28 décembre 1836, Moulin des Justices, Plouedern.
  • Gabriel MEVEL, né le 22 janvier 1844, Keranfloch, Plouedern.
Recensement 1836 : Yves Mevel, sa femme et 2 enfants + Martin Jan, veuf, et 2 enfants
1843
1846
Michel Combot et Marie-Françoise DerrienMichel COMBOT, né le 29 janvier 1801, Plougoulm, décédé le 18 octobre 1843, Moulin des Justices, Plouedern (à 42 ans), meunier.
Marié le 18 novembre 1824, Plouzevede, avec Marie-Françoise DERRIEN, née le 23 avril 1803, Plouvorn, décédée le 5 avril 1857, Bourg, La Roche-Maurice (à 53 ans), dont
  • François Marie COMBOT, né le 22/8/1825, Moulin du Collen, Plouzevede, décédé le 22/9/1888, Penguilly, Bodilis (à 63 ans).
  • Guillaume COMBOT, né le 14 décembre 1827, Moulin du Collen, Plouzevede.
  • Herve COMBOT, né le 29 octobre 1829, Moulin du Collen, Plouzevede, décédé le 20 janvier 1895, Helles Bihan, Pencran (à 65 ans).
  • Françoise COMBOT, née le 11 décembre 1831, Moulin du Collen, Plouzevede, décédée le 29 octobre 1894, Penguilly, Bodilis (à 62 ans). Mariée avec Jean Marie MAUBIAN.
  • Jean-François COMBOT, né le 27/1/1834, Moulin du Collen, Plouzevede, décédé le 10/10/1865, Penguilly, Bodilis (à 31 ans), journalier.
  • Françoise COMBOT, née le 28/2/1836, Moulin du Collen, Plouzevede, décédée le 4/9/1839, Moulin du Collen, Plouzevede (à 3 ans).
  • Marie Françoise COMBOT, née le 8/2/1838, Moulin du Collen, Plouzevede, décédée le 15/2/1838, Moulin du Collen, Plouzevede.
  • Marie-Yvonne COMBOT, née le 8/2/1838, Moulin du Collen, Plouzevede, décédée le 18/8/1839, Moulin du Collen (à 18 mois).
  • Jean-Marie COMBOT, né le 28/4/1840, Moulin du Collen, Plouzevede, décédé le 2/9/1896, Bohars (à 56 ans), meunier.
  • Pierre Marie COMBOT, né le 4 mai 1842, Moulin du Collen, Plouzevede, décédé le 12 juillet 1878, Logonna-Daoulas (à 36 ans).
Recensement de 1846 : Marie-Françoise Derrien, veuve Combot, meunière, et sa famille,
et deux domestiques : Jean Cleuchou (48 ans) et René Cleuchou (12 ans).
1852
Olivier CoatOlivier COAT, né vers 1791, Landerneau, décédé le 1er février 1857, Moulin des Justices, Plouedern (à 66 ans), meunier.
Marié avec Jeanne GUIAVARCH, née vers 1798, Plouedern, décédée le 18/5/1834, Moulin du Forestic, Plouedern (à 36 ans), meunière, dont
  • René COAT, né le 13 juillet 1821, Moulin du Forestic, Plouedern, décédé le 3 mai 1871, Moulin des Justices (à 49 ans), meunier.
    Marié le 12/11/1857, Plougourvest, avec Anne PRIGENT, née le 13/12/1836, Plouvorn, décédée le 20/3/1891, Moulin des Justices (à 54 ans), dont
    • Marguerite Françoise COAT, née le 9 décembre 1858, Moulin des Justices.
    • Olivier COAT, né le 3/2/1861, Moulin des Justices, Plouedern, décédé le 10/3/1886, Moulin des Justices (à 25 ans), meunier.
    • Marie Françoise Poline COAT, née le 11 janvier 1863, Moulin des Justices, décédée le 13 janvier 1863, Moulin des Justices.
    • Joseph Marie COAT, né le 26/12/1863, Moulin des Justices, décédé le 17/10/1887, Moulin des Justices (à 23 ans), meunier.
    • François COAT, né le 23 février 1865, Moulin des Justices, décédé le 10 mars 1865, Moulin des Justices.
    • Anne COAT, née le 30 janvier 1866, Moulin des Justices, décédée le 3 février 1866, Moulin des Justices.
    • Marie-Françoise COAT, née le 24 décembre 1866, Moulin des Justices, décédée le 31 décembre 1866, Moulin des Justices.
    • Marie-Jeanne COAT, née le 11 décembre 1867, Moulin des Justices.
    • Marie-Jeanne COAT, née le 10/9/1868, Moulin des Justices, décédée le 12/9/1868, Moulin des Justices.
    • René Marie COAT, né le 19 août 1869, Moulin des Justices, décédé le 24 juillet 1899, Moulin des Justices (à 29 ans), meunier.
      Marié le 20 novembre 1893, Plouedern, avec François-Marie-Yvonne MORVAN, née le 29 mars 1869, St-Derrien, décédée le 6 décembre 1901, Landerneau (à 32 ans), meunière, dont
      • Herve Marie COAT, né le 5/8/1895, Moulin des Justices, décédé le 6/10/1961, La Roche-Maurice (à 66 ans), meunier,
        maire de La Roche de 1945 à 1947.
        Marié le 19 octobre 1919, Plouneventer, avec Joséphine Jeanne Marie CABON, née le 9 février 1896, Milin Huz, Plouneventer, décédée le 19 août 1985, Morlaix (à 89 ans) .
      • Thérèse Anne Renée COAT, née le 5/11/1897, Moulin des Justices, décédée le 23/1/1986, Landerneau (à 88 ans).
        Mariée le 17 juin 1922, La Roche-Maurice, avec Armand GUEGUEN.
  • Joseph Marie COAT, né le 7/3/1824, Moulin du Forestic, Plouedern, décédé le 26/1/1894, Pont-du-Châtel, Plouider (à 69 ans).
    Marié le 2 février 1857, Plouneventer, avec Françoise DENNIEL, née le 25 juin 1825, Plouneventer, décédée le 23 juillet 1893, Pont-du-Châtel, Plouider (à 68 ans), dont
    • René COAT, né le 28 février 1858, Moulin De Boutiguéry, St-Thonan, meunier.
      Marié le 16 octobre 1886, Plouneventer, avec Françoise MEVEL, née le 28 février 1861, Kerelle, Plouneventer, dont
      • Joseph Yves Marie COAT, né le 10 novembre 1887, Pont-du-Châtel, Plouider.
      • Robert Marie COAT, né le 30 avril 1889, Pont-du-Châtel, Plouider.
      • Joachim Marie COAT, né le 8 octobre 1890, Pont-du-Châtel, Plouider.
      • Marie-Herveline COAT, née le 20 mai 1892, Lansolot, St-Derrien, décédée le 7 avril 1895, Lansolot, St-Derrien (à 2 ans).
      • René Marie COAT, né le 16 janvier 1894, Lansolot, St-Derrien, décédé le 16 juillet 1894, Lansolot, St-Derrien (à 6 mois).
      • Marie-Herveline COAT, née le 13 février 1896, Lansolot, St-Derrien.
      • Joséphine COAT, née le 13 avril 1897, Lansolot, St-Derrien, décédée le 19 septembre 1897, Lansolot, St-Derrien (à 5 mois).
      • Marie-Renée COAT, née le 1er février 1899, Lansolot, St-Derrien, décédée le 13 octobre 1900, Lansolot, St-Derrien (à 20 mois).
      • Jean-Louis COAT, né le 20/1/1903, La Roche-Blanche, La Roche-Maurice, décédé le 1/2/1903, La Roche-Blanche.

Florent CORRE, né à St-Thonan, décédé le 5 novembre 1875, Plouedern, meunier.
Marié avec Anne PRIGENT, née le 13 décembre 1836, Plouvorn, décédée le 20 mars 1891, Moulin des Justices (à 54 ans), dont
  • Marie Renée CORRE, née le 12 mai 1873, Moulin des Justices, décédée le 4 juin 1873, Moulin des Justices.

1855 : le 22 mai, décès de Jean Juzeau (23 ans), garçon meunier au Moulin des Justices.
Recensements :
1851 : La famille Coat est encore au moulin du Forestic, il semble n'y avoir personne au Moulin des Justices.
1856 : Olivier Coat et sa famille, et ...
1861 :
1866 : René Coat, sa femme, deux fils et ses beaux-parents + 4 domestiques :
          François Le Roux (18 ans), Paul Cueff (18 ans), Louis Cueff (14 ans) et Françoise Guianvarc'h, veuve (54 ans)
1872 : Marie Prigent, veuve, 3 fils et 2 domestiques : Louis Cueff (19 ans) et François Pronost (17 ans)
1876 : Marie Prigent, 3 fils, Jeanne Jaouen, sa parente, et 2 garçons meuniers : Pierre Perves (64 ans) et François Corre (40 ans)
1881 : Marie Prigent, 3 fils et 1 domestique : Joseph Morvan (14 ans), meunier
1886 : Marie Prigent, 2 fils et 3 domestiques : Gabrielle Menez (17 ans), François Congar (15 ans), Guillaume Floch (14 ans)
1891 : René Coat et son oncle, Joseph Coat, + 6 domestiques :
          Pierre Menes (33 ans) garçon-meunier, Jean Bléas (55 ans) garçon-meunier, François Congar (21 ans) garçon-meunier,
          Marie Ropars (19 ans) ménagère, Joséphine Le Gad (18 ans) ménagère, Paul Congar (15 ans) cultivateur
1896 : René Coat, sa femme et son fils, + 4 domestiques :
          Antoine Menez (26 ans) porteur, François Rozec (19 ans) porteur, Yves Ropars (14 ans) cultivateur,
          Marie Mingam (15 ans) cultivatrice
1901 : Marie-Jeanne Morvan et 2 enfants.
1857René Coat et Anne Prigent
1872Florent Corre et Anne Prigent
1893René Marie Coat et Françoise Morvan
1899-1902René Coat et Françoise Mevel
Les autres résidents
1906-1911Olivier Peran et Françoise MaubianOlivier Peran est cantonnier.

Olivier PERAN, né le 24 juillet 1871, St-Martin, Brest, cantonnier.
Marié le 24 mai 1897, Bodilis, avec Françoise MAUBIAN, née le 2 août 1874, Penguilly, Bodilis, dont
  • Joséphine PERAN, née le 25 mars 1898, Bodilis, décédée le 31 août 1973, Durtal (49) (à 75 ans).
    Mariée le 18 novembre 1937, La Roche-Maurice, avec Joseph CLEACH, né le 17 avril 1893, Pont-Christ, La Roche-Maurice, décédé le 25 mai 1972, La Roche-Maurice (à 79 ans).
1921-1934Yves Tanguy et Perrine PouliquenYves Tanguy est cultivateur (sauf au recensement de 1926, où il est déclaré meunier !)

Yves Marie TANGUY, né le 15/3/1868, St-Sauveur, décédé le 24/12/1934, Moulin des Justices, Plouedern (à 66 ans), cultivateur.
Marié le 22/5/1893, Locmelar, avec Marie-Perrine POULIQUEN, née le 9/8/1867, Kernonen, Locmelar, décédée le 30/10/1947, Kergornec, Plouedern (à 80 ans), dont
  • François Marie TANGUY, né le 28 novembre 1893, Locmelar, décédé le 8 décembre 1964, La Roche-Maurice (à 71 ans).
  • François Louis TANGUY, né le 30 juin 1909, Lampaul-Guimiliau, décédé le 4 mai 1990, Landerneau (à 80 ans).

 

IV - Description des moulins à farine

 

D'après le plan du cadastre ancien de 1827 et l'état des sections, on constate qu'il y a deux moulins, le grand et le petit moulin.

avant 1802 Avant le moulin à papier qu'y avait-il sur place ? Le petit moulin ? Fort problablement, car il est en ruine en 1848. L'autre moulin existait-il dans la version moulin à farine ?
avant 1827Transformation du moulin à papier en moulin à farine.
1848 Le petit moulin est en ruine, cf visite des lieux pour le moulin de Pont-ar-Bled, dont il est prévu que le canal d'amenée doit débuter tout de suite après ce petit moulin (24/11/1848 - ADQ 54 S 10). Est-ce à dire que celui-ci était plus ancien que l'autre moulin ou qu'il n'a pas été entretenu quand les lieux étaient occupés par les papetiers ? La première solution est plus que probable, en effet le rapport de visite des lieux nous apprend que "ce moulin est entièrement démoli, il n'en reste qu'un pignon et on ne trouve pas son radier".
1849Le 17 juin, Olivier Coat fait une pétition pour demander l'autorisation de reconstruire le petit moulin (voir le plan joint à sa demande, plus bas)
1855 Autorisation de construction et règlement des eaux produits par la préfecture le 13 octobre 1855.
1899Dans les statistiques élaborées cette année-là, les deux moulins des Justices sont décrits globalement sans distinction entre le grand et le petit moulin : ils comportent 4 paires de meules. Les meules sont mues, selon le moulin, par une roue à augets et une turbine. La chute d'eau a un potentiel de 6 chevaux-vapeur (statistiques sur les moulins - 28/10/1899 - ADQ 54 S 18).
1902 Description du moulin : il consiste en maison manale, moulin à froment avec ustensiles et mécaniques, biais, chaussée, étang, remise à charettes, écurie ; autre moulin à blé noir isolé, grange, soues à porcs, terres chaudes et froides, prés, lande, taillis et pâture, le tout figurant au plan cadastral, section C, sous les numéros 642, 643, 644, 646, 647,648, 649, 650, 664, 665, 666, 667, 668 et 645, d'une contenance totale de 5 ha 86 a. 16 ca. Ces biens sont susceptibles d'un revenu annuel de 400 fr. (source : vente aux enchères)
1902Arrêt probable du moulin

Projet de reconstruction du petit moulin, plan du 17/6/1849
 

Comparaison de quelques moulins en 1899 - Statistiques du 28/10/1899 (ADQ 29 S 3)
Nom du moulinNb meulesForce bruteutilisée Moteur hydraulique
Moulin de l'Elorn884 CV42 CVTurbine
La Roche-Blanche852 CV26 CVTurbine
Kerigeant348 CV23 CVTurbine
 
Les Justices46 CVRoue à augets
et turbine
Pont-ar-Bled310 CV1 CVRoue à augets
  
Nom du moulinNb meulesForce bruteutilisée Moteur hydraulique
Moulin de la Roche26 CV1 CVTurbine
Moulin Laz (Morbic) 25 CV1 CVTurbine
Kermadec25 CV1 CVTurbine
Ligoulven45 CVTurbine
Brezal39 CV1 CVRoue à augets
et turbines
Run-ar-C'hi24 CVTurbine

 

Photos

 


Le moulin des Justices en 2005.
Le bâtiment de l'ancien moulin est à gauche et la maison "manale" à droite.
Le bief passait à l'extrême gauche, le ruisseau des Justices à droite.
 
Le site du moulin des Justices en 2009. Reste-t-il encore des traces du petit moulin à blé noir sous la végétation ?

 

Documents d'archives

 

 

Sources des informations

 

ADB = Archives Départementales du Finistère à Brest
ADQ = Archives Départementales du Finistère à Quimper
AML = Archives Municipales de Landerneau


logo André Croguennec
 A. Croguennec - Page créée le 27/2/2017, màj 7/7/2017.

  ...  GA  ...