blason de Brezal

Descendants de la famille de Brezal
et successeurs audit lieu

accueil

Cliquer sur les petits livres verts pour voir les commentaires.
 

Marie Angélique Bonaventure Julienne de BREZAL,
Marie-Angélique, la marquise de Kersauson, est la dernière survivante de la famille de Brezal. Son père, Joseph, marquis de Brezal, est décédé en novembre 1734, et sur ses 8 enfants (6 garçons et 2 filles) 5 décédèrent en très bas âge. Seuls lui survécurent le comte de Brezal, prénommé "Anonime" (*), décédé moins de 2 mois plus tard, à l'âge de 22,5 ans, puis Olympe, sa 2è fille, décédée en 1745 à l'âge de 49 ans, et, bien sûr, Marie-Angélique.
La marquise de Brezal, Françoise Antoinette de Marnière, épouse de Joseph, mourut en 1752, très probablement fâchée avec sa fille après le long procès qui opposa la mère à ses deux enfants, au sujet de la succession des marquis et comte de Brezal.
---
(*) On sait que, dans la noblesse, il était courant que le baptême se fasse en deux étapes :
1 - D'abord un ondoiement, qui faisait rentrer le nouveau-né dans le monde des chrétiens avec tous les conséquences que cela impliquaient notamment en cas de décès, mais sans attribution du prénom. Notre comte de Brézal avait été ondoyé au château de Brezal le 19 juin 1712.
2 - La cérémonie de baptême et de nomination, plus solemnelle, où son prénom lui était donné. Est-ce à dire que, pour le 8é et dernier enfant de Brezal, son père et sa mère, installés à Paris, n'ont pas pris le temps d'organiser cette cérémonie ? X
née le 20 juillet 1693, Château de Brezal, Plouneventer, baptisée à Pont-Christ, décédée le 4 octobre 1766, St-Thomas, Landerneau (à l'âge de 73 ans).
Mariée le 25 août 1710, Chapelle de Brezal, Plouneventer, avec Jacques-Gilles de Kersauson, né le 25 octobre 1671, Château de Coëtmeret, Lanhouarneau, décédé le 15 novembre 1743, St-André-des-Arts, Paris (à l'âge de 72 ans), conseiller au Parlement de Bretagne, dont

 

Annexe - Famille de Dieuleveult

 

Juste pour le "fun" car on commence à s'éloigner un peu de Pont-Christ et du sujet initial de cette page, voici quelques informations sur la famille de Dieuleveult apparentée avec celle de Brezal. La famille de Dieuleveult nous intéresse pour plusieurs raisons :


  1. Famille de Brezal et famille de Dieuleveult  :

      Joseph de BREZAL, Marquis de Brezal ca 1665-1734
    &1692 Françoise Antoinette de MARNIERE, Demoiselle de Guer
    ca 1672-1752
                 
      |              
      Marie Angélique Bonaventure Julienne de BREZAL 1693-1766
    &1710 Jacques-Gilles de KERSAUZON 1671-1743
                 
      |              
      Jean Jacques Claude de KERSAUZON 1714-1776
    &1746 Marie Renée de SAISY de KERAMPUIL 1715-1796
                 
      |              
      Marie Yvonne Guillemette Xaverine de KERSAUZON,
    Comtesse de Tinténiac 1751-1812
    &1775 Hyacinthe Joseph de TINTENIAC,
    Marquis de Tinteniac 1753-1822
                 
      |              
      Bonaventure Marie Ange de TINTENIAC 1780-1857
    &1821 Françoise Désirée BINARD ca 1791-1870
                 
      |              
      Alain de TINTENIAC 1832-1896
    &1865 Marie Ernestine GRISLIN 1843-1888
        Paul de DIEULEVEULT 1843-1918
    &1868 Pauline de COATGOUREDEN 1847-1932
     
      |     |  
      |    



     
      |     |     |  
      Suzanne Marie Marguerite de TINTENIAC 1878     Joseph Henri Marie de DIEULEVEULT
    1874-1947
        Paul de DIEULEVEULT 1872-1963
    &1901 Jeanne DANGUY des DESERTS 1875-1951
     
      |     |     |  
     



        |  
            |  
            Marc de DIEULEVEULT 1907-1997
    &1937 Jeanne THOME +2013
     
            |  
                  Philippe de DIEULEVEULT 1951-1985
    Philippe de Dieuleveult
     
  2. Paul de Dieuleveult  :

    Paul de DIEULEVEULT, né le 21 juin 1843, Tréguier, décédé le 17 novembre 1918, Landerneau (à l'âge de 75 ans), propriétaire.
    Marié le 7 septembre 1868, St-Vougay, avec Pauline de COATGOUREDEN, née le 12 octobre 1847, Kerjean, St-Vougay, décédée le 23 octobre 1932, Landerneau (à l'âge de 85 ans), dont
    • Marie Stéphanie Camille Anne de DIEULEVEULT, née le 10 juillet 1869, Tréguier.
      Mariée le 19 janvier 1909, La Roche-Maurice, avec Ronan du BAUDIEZ, né le 14 février 1863, Landerneau.
    • Paul de DIEULEVEULT, né le 6 juillet 1872, Tréguier, décédé le 15 novembre 1963, Cormeilles-en-Parisis (à l'âge de 91 ans), négociant en vins.
      Marié le 2 juillet 1901, Daoulas, avec Jeanne DANGUY des DESERTS, née le 12 avril 1875, Daoulas, décédée le 4 novembre 1951, Cormeilles-en-Parisis (à l'âge de 76 ans), dont
      • Marc de DIEULEVEULT, né le 17 août 1907, Daoulas, décédé le 31 octobre 1997, Le Minihic-sur-Rance (à l'âge de 90 ans).
        Marié le 3 avril 1937, Paramé, avec Jeanne THOME, dont
        • Philippe de DIEULEVEULT, né le 4 juillet 1951, Versailles, décédé le 6 août 1985, Inga, Zaïre (à l'âge de 34 ans).
          Marié le 28 mai 1977 avec Diane de TORQUAT.
    • Joseph Henri Marie de DIEULEVEULT, né le 4 mai 1874, Manoir de Kernevez, La Roche-Maurice, décédé le 17 octobre 1947, Le Folgoët (à l'âge de 73 ans).
      Marié le 17 septembre 1901, Rosnoën, avec Suzanne Marie Marguerite de TINTENIAC, née le 2 mars 1878, Pont-Croix, dont
      • Raoul Ange Marie de DIEULEVEULT, né le 1er février 1906, Manoir du Menec, Le Folgoët, décédé le 17 avril 1909, Manoir du Menec, Le Folgoët (à 3 ans).
      • Yolande Marie Josèphe Paule de DIEULEVEULT, née le 2 février 1908, Manoir du Menec, Le Folgoët.
        Mariée le 10 février 1930, Le Folgoët, avec Pierre Marie Jean BEAUDOUIN.
      • Geneviève Marie Arthur de DIEULEVEULT, née le 26 février 1910, Manoir du Menec, Le Folgoët, décédée le 21 mai 1989, Plouescat (à l'âge de 79 ans).
      • Géhan Allain Amédé Marie de DIEULEVEULT, né le 7 février 1912, Manoir du Menec, Le Folgoët, décédé le 26 février 1925, Rennes (à l'âge de 13 ans).
      • Marie Thérèse Stéphanie Arsène de DIEULEVEULT, née le 21 août 1914, Manoir du Menec, Le Folgoët, décédée le 6 mars 1921, Manoir du Menec, Le Folgoët (à l'âge de 6 ans).
    • Alain Marie Herve de DIEULEVEULT, né le 17 août 1876, Manoir de Kernevez, La Roche-Maurice, décédé le 15 mai 1963, Le Mans (à l'âge de 86 ans).
    • Anne Stéphanie Henriette Marie de DIEULEVEULT, née le 1er avril 1878, Manoir de Kernevez, La Roche-Maurice, décédée le 2 août 1879, Manoir de Kernevez, La Roche-Maurice (à l'âge de 16 mois).
    • Henri Alphonse Marie de DIEULEVEULT, né le 18 décembre 1879, Château de Kernevez, La Roche-Maurice, décédé le 12 novembre 1962, Landerneau (à 82 ans).
      Marié le 29 mars 1911, Carantec, avec Marie Antoinette Adélaïde Anna de KERMENGUY, décédée le 16 mars 1943, hospitalière de Notre-Dame de Lourdes.
    • Pauline Marie Anne de DIEULEVEULT, née le 16 avril 1883, Kernevez, La Roche-Maurice, décédée le 15 décembre 1977, Landerneau (à l'âge de 94 ans).
    • Anne Arsène Marie de DIEULEVEULT, née le 15 octobre 1884, Kernevez, La Roche-Maurice, décédée le 2 mai 1976, Landerneau (à l'âge de 91 ans).
       
  3. Philippe de Dieuleveult  :

    Philippe naquit à Versailles le 4 juillet 1951, de Marc de Dieuleveult et de Jeanne Thomé, après 7 autres garçons. Il fit ses classes primaires à Viroflay, puis ses études secondaires au lycée Hoche de Versailles, mais ne manifestait pas une passion effrénée pour les exercices de l'esprit !
    Dès son plus jeune âge en effet il avait fait preuve d'une vitalité et d'un tempérament sportif très développé qui le poussaient à préférer le physique à l'intellect. Scout après avoir été louveteau il avait trouvé dans ce mouvement un début d'accomplissement à son besoin d'aventure. En 1971, il partit pour 3 mois avec un ami accomplir un raid au travers du Sahara et en Afrique de l'Ouest, par les pistes du Tanezrouft et de Mauritanie et réaliser ainsi enfin son rêve ; qu'il renouvela en 1973 puis en 1974. Au troisième raid parmi ses 3 coéquipiers figurait une amie, Diane de Torquat, qu'il allait épouser le 28 mai 1977 et avec laquelle il eut 3 enfants : Erwann, Tugdual et Anaïd (née quelques jours après sa disparition).
    Entre-temps, après avoir d'abord raté son bac, il le passa en candidat libre (ce qui lui laissait plus de loisir pour préparer ses expéditions !) puis obtint un diplôme de conducteur de travaux et effectua son service militaire au 1er R.C.P à Pau d'où il sortit officier de réserve et instructeur parachutiste. Il avait, pour subvenir à ses besoins, occupé toutes sortes d'emplois : livreur de paquets-cadeau, vendeur sur les marchés versaillais, agent de trains voyageurs, valet de chambre, peintre en bâtiment, surveillant d'études dans un lycée, colleur d'affiches, Père Noël, etc. A la même période, attiré par l'idée d'une carrière de comédien, il suivit le cours d'art dramatique de René Simon.
    En 1976, après 6 mois de bénévolat à la Guilde Européenne du Raid et divers reportages photographiques, il participa à la mission Mercure, dont le but était de collecter des médicaments et de les transporter par voie routière jusqu'à Beyrouth.
    La chance de sa vie fut sa participation en 1977-1978 à la Course autour du monde organisée par Antenne 2 ; en s'inscrivant à ce concours il expliquait ainsi ses motivations « La Course autour du monde est un jeu ? Je veux bien jouer ! Et si je joue, je jouerai à fond ! Pour moi la vie c'est l'action, et pour cela il faut être prêt avant même que le soleil se lève et foncer vers lui, en cueillant tout ce qu'il vous offre. Partir et revenir pour raconter.
    Durant 4 mois il parcourut le globe terrestre envoyant chaque semaine à Paris, comme les 5 autres candidats, un sujet filmé et commenté : Classé troisième, il obtint la coupe de la meilleure interview. A l'issue de ce périple il avait trouvé sa profession : « journaliste d'images » et devint pigiste aux actualités télévisées d'Antenne 2. Dans ce cadre et pour des organismes tels que Médecins du Monde, il réalisa plusieurs reportages qui le conduisirent au Tchad, en Thaïlande, au Cambodge, au Kurdistan, etc.
    En octobre 1980, Philippe occupa un nouveau rôle qui allait le faire connaître à travers la France et les pays francophones.
    Reporter-animateur de l'émission télévisée la chasse au trésor , il avait rendez-vous chaque semaine avec les téléspectateurs et pendant 4 années allait leur faire partager son goût de l'aventure et les faire voyager à travers les cinq continents.
    Parallèlement il poursuivit son activité indépendante avec des grands reportages, des conférences et même un disque ! En 1984 il publia J'ai du ciel bleu dans mon passeport livre de souvenirs. Le besoin d'aller toujours plus loin le poussa à organiser avec quelques amis et autres aventuriers une descente du fleuve Zaïre. L'Africa raft fut sa dernière aventure : avec les 7 compagnons qui participaient encore à l'expédition, il disparut le 6 août 1985, après avoir franchi le barrage d'Inga, non loin de l'embouchure, alors qu'ils atteignaient pratiquement le terme de leur périple.
    Malgré les recherches, rien ne permit d'éclaircir les faits et il fut officiellement conclu à la disparition des membres de l'Africa raft par noyade. Cette disparition sur laquelle plane un mystère est digne d'un aventurier, et n'était-ce pas l'aventure à laquelle Philippe avait toujours aspiré !
    Trouvé sur internet. Ecrit par x, en janvier 2005. Recopié par E.Polti.


logo
 A. Croguennec - Page créée le 2/3/2013, màj le 10/4/2016.

  ...  GA  ...