blason de Brezal

Le clocher de Pont-Christ

accueil

clocherLe clocher, vu du côté nord-ouest. Un beau clocher octogonal, aux arcs "plein cintre", lourd et trapu à la base, il s'amincit en montant vers le ciel. Le portail d'entrée comporte un arc surbaissé, surmonté d'un fronton. Les arcs du clocher diffèrent de toutes les autres arcatures de l'église (intervalles entre les piliers, entrée latérale et ouvertures murales) qui sont toutes formées d'arcs brisés de style gothique.

 

Le clocher a gardé, dans sa flèche, les "trous de boulin" qui ont servi à recevoir les madriers de l'échafaudage mis en place pour sa construction.

Si ces boulins sont dédaignés par les pigeons qui y chercheraient un abri pour construire leur nid, ils ne le sont point par l'effraie des clochers qui s'y arrête volontiers dans ses balades nocturnes. Je l'ai constaté bien souvent et entendu son chuintement discret mais régulier.

 

Voici maintenant l'intérieur de la flèche. Les moellons qui la constituent n'ont pas été lissés de ce côté et ceci accentue le caractère massif de la construction. On admire cette forme conique qui s'étire vers le sommet, mais comme on le voit, elle montre son ingratitude à la colombe qui voudrait y bâtir son nichoir...
intérieur de la flèche
 


... et c'est bien malgré lui que le clocher voit s'inscruster entre ses pierres quelques arbustes indélicats. Heureusement que la municipalité de la Roche ne l'oublie pas et veille au pire... on se souvient de ces cartes postales du début du 20è siècle où le pauvre clocher était quasi enseveli par le lierre.

 

La hauteur du clocher est de 20 mètres environ : en effet, la plateforme intermédiaire se situe à 10 mètres, à partir de cette plateforme, la hauteur cumulée du logement des cloches et de la flèche est aussi de 10 mètres. L'église de Pont-Christ est situé à 23,57 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer (cf borne de nivellement général de la France au bas du mur du transept nord et à l'extérieur). Le clocher culmine donc à 43 mètres environ.

 

On trouvera quelques photos supplémentaires sur Panoramio et une description de la cloche dans "Le patrimoine religieux de Pont-Christ".

 
Les inscriptions.

inscriptions invisibles

Y-a-t-il des inscriptions sur le clocher de Pont-Christ ? Après avoir vécu presque 25 ans près de lui, j'aurais répondu : Non.
Mais un jour de fin d'hiver 2011 (le 19 mars) en fin d'après-midi, je vois sur la partie sud du clocher une inscription qui ne pouvait plus passer inaperçue : du fait de l'éclairage rasant du soleil couchant, les caractères en creux créaient une ombre bien visible, alors qu'en plein après-midi on ne voyait rien.

J'ai examiné le clocher de près depuis cette date. Chaque fois que mes aller-retours en Finistère me donnaient l'occasion de passer par Pont-Christ. A différentes époques de l'année et différentes heures du jour, j'ai pris des photos au téléobjectif et je l'ai observé avec des jumelles un peu plus fortes que mon objectif.

Petit à petit, je découvrais des lettres nouvelles.


1 - Décodage :
 

A - Bandeau couvrant presque deux côtés (repères 1, 2, 3 et 4)

Repère 1 : je ne vois rien, mais peut-être en y venant au début du jour (ce que je n'ai pas fait) la lumière rasante pourrait y révéler quelque chose.
Repère 2 : M: ?R KERRVSORE P:C: ?|:|
Repère 3 : PNCH? Je crois lire assez distinctement le C et le H, serait-ce Pont-Christ en abrégé ???
Repère 4 : P: L'AN 1711
Ce qui peut avoir la signification suivante : Missire François Kerrusore, prêtre curé, de Pont-Christ pendant l'an 1711.
François Keruzoré a été prêtre curé de Pont-Christ de 1681 à 1716.
 

inscriptions 1 2 et 3

inscription 4


inscription 5 B - 1er trapèze du côté sud (repère 5) :

??????
???ON
P?R?D?
          Aïe, aïe, aïe ! Il faudra refaire la photo à la bonne heure de la bonne saison !  ==>
R?FAIT
L'AN
1711

 

inscription 6C - 2è trapèze du côté est (repère 6) :

LORS
FABRIQVE
IEAN
SYMON


Il y a plusieurs Jean Symon qui vivaient au bourg ou dans les villages proches en 1711, l'un d'eux a pu être fabrique de la trève cette année-là.

De plus, ayant épluché tous les B.M.S de Pont-Christ et d'autres archives de la fabrique, je n'ai pas trouvé d'autres personnes qui se soient appellées IEAN avec un nom de famille court dont l'avant-dernière lettre soit un "O" (qui se distingue assez bien).

Je connais le fabrique de 1712, il s'appelait Guillaume Quentric. Mais je n'ai pas document sur celui de 1710 et 1711.
NB. Ils étaient élus pour 2 ans par le corps politique (ou conseil de fabrique).

 

D - Pour ce qui concerne les autres faces du clocher, je n'ai rien vu. Là on ne peut pas compter sur l'éclairage rasant du soleil, vue l'orientation. Il faudrait un éclairage électrique !!!.

 
2 - Déduction :
 

Je sais que le clocher a été reconstruit depuis l'édification de l'église en 1533.

D'abord par un inventaire d'archives provenant de la fabrique de Pont-Christ et présent dans les archives paroissiales de La Roche. Cet inventaire cite un document concernant la "reconstruction de la tour et du pignon", mais il précise que celui-ci est non daté et le document lui même semble avoir disparu.

D'autre part, par un texte d'André Berthou dans l'Ouest-Eclair du 4/1/1934, qui parle du clocher : "Lourd et trapu à la base, il s'amincit tellement que l'on supposerait volontiers un affaissement de la partie supérieure. Cette brusque transition provient sans doute de la reconstruction du clocher qui s'opéra vers 1750. "
Mais je doute de cette date de 1750, car les documents d'archives sont plus importants à cette époque et je n'y ai rien vu à ce sujet. D'après nos inscriptions, la reconstruction aurait pu se faire en 1711.
 

3 - Appel à l'aide :
 

J'ai eu l'occasion de parler de mes recherches aux sympathiques habitants de Pont-Christ. Si ceux qui vivent au pied du clocher, profitant d'un éclairage solaire avantageux, y découvraient des mots supplémentaires, je leur serais immensément reconnaissant de m'en informer.
Ceux qui habitent plus loin sont invités aussi, bien sûr, à participer à cette recherche. Ils pourront tous être qualifiés de "Champollion du 21è siècle". Je les engagent cependant à ne pas prendre de risque, toute escalade est à proscrire.

 

Pour écrire à l'auteur. Ecrire à l'auteur du site E-mail : croguennec.amt@orange.fr

 


logo André Croguennec
 A. Croguennec - Page créée le 22/1/2014, màj le 22/3/2014.